Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Mur en pierre sèche

Mur en pierre sèche

23 février 2021
Claire Bärtschi-Flohr

La Sombaille, lieu dit au-dessus de la ville de La Chaux-de-Fonds.

Sans transition, une fois que nous avons dépassé les dernières maisons de la ville, une petite route de montagne s’élève en serpentant entre les pâturages, les sapins et les fermes disséminées ça et là.

Les pâturages et les fermes sont très souvent entourés de murs en pierre sèche, (c’est à dire sans mortier qui relie les pierres les unes aux autres). C’est une spécialité de la région. Cela structure le paysage et c’est beau à voir. Chaque fois que cela est possible, les murs sont réparés : leur utilité est démontrée.

Passant près de cette ferme ancienne, nous lisons sur le cartouche placé au-dessus de la porte la date de 1774. Nous longeons un mur tout neuf (trop neuf pour l’instant) et nous lisons le panneau explicatif qui se trouve près de lui. Sa réalisation est une belle illustration d’un savoir-faire séculaire...

« La remise en état de ce mur de pierres sèches de 75 mètres a été réalisé en automne 2015 sur mandat de la Fondation Sombaille jeunesse.

La construction a été confiée aux nouveaux muretiers et employés de la voirie de la commune de La Chaux-de-Fonds assistés par des membres du Service civil ainsi que par les jeunes bénévoles de Sombaille jeunesse.

Les muretiers de notre ville ont été formés à ce métier ancestral par l’équipe de la Bourgeoisie de Bienne, chargée de reconstruire le mur du sommet de Pouillerel en 2013-2014 . Ces projets ont été initiés par l’Association Protégeons Pouillerel avec le soutien de la ville de La Chaux-de-Fonds.

Ce mur est constitué de dalles nacrées en calcaire récupérées de l’ancienne construction ainsi que de pierres provenant de la carrière de La Sagne.

La fonction primordiale d’un tel mur est de délimiter les alentours de la ferme et contenir le bétail. Les murs de pierres sèches assurent aussi un refuge naturel indispensable à bien des espèces animales et végétales. Ces murs font partie intégrante du patrimoine jurassien et chaux-de-fonnier. »

notrehistoire.imgix.net/photos...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Claire Bärtschi-Flohr
915 contributions
2 mars 2021
29 vues
1 like
0 favori
4 commentaires
5 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,581
6,334
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.