Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:04:33

W.A. Mozart, Ouv. Cosi fan tutte, Orch.Tonhalle Zurich, Josef KRIPS, MMS 2218

1 décembre 1960
Wolfgang Amadeus Mozart
René Gagnaux

**Wolfgang Amadeus MOZART, Ouverture de l'opéra 'Cosi fan tutte, ossia La scuola degli amanti', KV 588, Orchestre de la Tonhalle de Zürich, Josef KRIPS, décembre 1960, Tonhalle Zurich, MMS 2218

En décembre 1960 Josef KRIPS enregistre pour La Guilde du Disque (Musical Masterpiece Society) un disque entièrement consacré aux ouvertures de Mozart, avec l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich dans leur propre salle de concert de la Claridenstrasse No 7. Pour plus de détails sur le disque voir la fiche descriptive du fichier audio de l'ouverture de l'opéra 'Les Noces de Figaro', KV 492, par les mêmes interprètes.

Après l'ouverture de l'opéra 'La clémence de Titus', KV 621, le disque continue avec l'ouverture de l'opéra 'Cosi fan tutte, ossia La scuola degli amanti', KV 588.

'Cosi fan tute, ossia La scuola degli amanti' - littéralement «Ainsi font-elles toutes, ou l'École des amants» - est un 'dramma giocoso'** (*) que Wolfgang Amadeus Mozart composa sur une commande de l'Empereur Joseph II. L'opéra fut terminé au début de l'année 1790 et donné en première représentation le 26 janvier 1790 au Burgtheater de Vienne. Son thème est inspiré d'un évènement réel qui avait amusé tout Vienne, deux officiers à Trieste avaient échangé leurs femmes. (*) 'dramma giocoso': un drame «joyeux», un genre d'opéra burlesque ou 'opera buffa', né en Italie vers la moitié du XVIIIe siècle. **"[...] L'ouverture, andante, est très entraînante: à une brève fanfare succède un solo de hautbois amoroso. Le désinvolte presto qui suit est remarquable: un thème virtuose et très joyeux en croches est repris par tous les instruments de l'orchestre chacun à leur tour, entrecoupé de temps en temps par un gai tutti. L'incise de six notes correspondant au titre de l'opéra: «Co-si-fan-tu-ut-te» est joué à la fin de l'andante et est repris à la fin du presto.[...]" citation extraite de cette page en français de Wikipedia.

La partition de l'ouverture peut être consultée à partir de cette page du site dme.mozarteum.at, la partition de l'opéra peut être téléchargée sur cette page de l'IMSLP.

L'enregistrement que vous écoutez:

Wolfgang Amadeus Mozart, Ouvertüre der Oper Cosi fan tutte, ossia La scuola degli amanti, KV 588, Tonhalle-Orchester Zürich, Josef Krips, décembre 1960, Tonhalle Zü****rich, MMS 2218 (Ouvertura - Andante, Presto 04:32)

M 2218, MMS 2218 - IA - 26 TU / IIA - 27 TU -> WAV -> léger DeClick avec ClickRepair, des réparations manuelles -> MP3 320 kbps, le tout effectué par moi-même: l'enregistrement est donc de ce fait libre de droits d'autres personnes ou sociétés, le disque étant paru pour la première fois il y a plus de 50 ans (droit voisin), et le compositeur et autres ayants droits décédés il y a plus de 70 ans (droit d'auteur).**

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    J'aime beaucoup cette ouverture si joyeuse….tout au début la clarté et délicatesse du hautbois est fantastique ! On entend si bien tous les instruments, tout particulièrement les instruments à vent qui sont nombreux dans cette ouverture. Chaque note est perceptible, quelle clarté, quelle finesse , merci cher René pour ces chefs d'oeuvres d'un autre temps qui enrichissent NH !

  • René Gagnaux

    Merci pour votre commentaire, chère Martine! Oui, la qualité de la prise de son est excellente, à part quelques petites perturbations, qui m'intriguent. Il y a quelque temps, j'ai essayé d'en apprendre plus sur les circonstances des divers enregistrements fait à cette époque avec l'Orchestre de la Tonhalle, mais le secrétariat de l'orchestre m'a répondu que rien n'a été archivé chez eux sur ces enregistrements pour le disque. Si quelque chose existe, c'est dans les archives de la 'Musical Masterpiece Society', je doute toutefois qu'elles existent encore, le label ayant été revendu plusieurs fois, pour la dernière fois - à ma connaissance - à une société basée à Genève. Mais peut-être que Gil Frossard en sait plus? Pour ces enregistrements de Mozart avec Josef Krips, ils devraient avoir été effectués en stéréo, étant donné qu'un disque SMS 2218 - donc l'équivalent en stéréo du MMS 2218, qui est en mono - est mentionné dans quelques discographies. Je n'ai toutefois pas pu trouver d'exemplaire de ce SMS 2218, mais uniquement des exemplaires du MMS 2218. La société Concert Hall resp. Musical Masterpiece Society, resp. Guilde du Disque en France, a commencé assez tôt, vers le milieu des années 1950, à faire quelques enregistrements stéréo, au début en binaural, avec deux microphones.

René Gagnaux
1,470 contributions
2 novembre 2013
738 vues
2 likes
2 commentaires
3 galeries
00:04:33
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
97,690
5,556
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.