Chapelle des Cornillons

Chapelle des Cornillons

École des Ormeaux

Depuis la création de la paroisse protestante de Genthod, le village de Pregny y était rattaché. En 1852, Jean Alphonse Favre, habitant de Pregny et propriétaire de la propriété des Ormeaux, choqué de l'isolement des familles protestantes vivant dans son village (à majorité et historiquement catholique) décide, avec l'aide de la famille Sarasin, d'ouvrir une école primaire dans un petit chalet situé dans sa propriété des Ormeaux, où la religion protestante y est également enseigné. L'école a lieu tous les jeudis et le catéchisme tous les dimanches ; les adultes sont également conviés à y participer.

La commune ayant construit une école primaire publique en 1835, l'école des Ormeaux n'a alors plus lieu d'être. Cependant, Jean Alphonse Favre estime que son école doit rester en place car l'enseignement religieux ne figure pas au programme officiel : l'école du jeudi et le catéchisme sont alors maintenu. Jean Alphonse Favre détruit alors le petit chalet et déplace son école protestante dans une des dépendances du domaine spécialement construite a cet effet. À la mort de Jean Alphonse Favre en 1890, son fils Edouard Favre continue l'enseignement protestant dans son école.

Chapelle protestante

En 1901, William Barbey fait construire une chapelle par l’architecte Edmond Fatio, pour y ouvrir une école protestante du dimanche. Il est alors décidé d'agrandir et de restaurer la dépendance des Ormeaux et de remplacer le catéchisme du dimanche par un culte pour adultes.

En 1905, le temple des Crêts de Pregny et un presbytère sont construits au Grand-Saconnex, à la limite communale avec Pregny-Chambésy. Le culte du dimanche des Ormeaux n'ayant plus raison d'être, doit cesser dès l'ouverture du temple, l'école du jeudi se poursuivant.

Après plusieurs années, la dépendance des Ormeaux devient une salle paroissiale jusqu'au rachat de la propriété par un particulier qui ferme définitivement l'école du jeudi. Dans les années 1950, l'intérieur de la chapelle des Cornillons est aménagée pour être ouverte au culte (on y place également un orgue).

Le 16 octobre 1987, la chapelle est inscrite sur la liste des objets inscrits à l'inventaire par le Département des Travaux Publics du canton de Genève.

Depuis Pâques 2013, la chapelle est louée la communauté copte orthodoxe.

upload.wikimedia.org/wikipedia...

Source : Chapelle des Cornillons de Pregny-Chambésy, Jérémy Toma, sur Wikipédia (2017) d'après l'ouvrage :Pregny, commune genevoise et coteau des altesses, Guillaume Fatio (1947).

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Valérie Clerc

    Cette chapelle s'inscrit pleinement dans le mouvement du "Heimatstil". La Suisse romande connaît plusieurs bâtiments de ce type, réalisés par différents architectes. On remarquera Chapelle de la Gare à Chavannes-près-Renens, édifiée en 1901 par Charles Mauerhofer et Adrien Van Dorsser (voir: notrehistoire.ch/entries/pz89w...)

Jérémy Toma
137 contributions
25 septembre 2023
10 vues
1 like
0 favori
1 commentaire
4 galeries