Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Florey

Florey

1 janvier 1908
Inconnu
Michel Savioz

Françoise & Alexandre Florey

Le bébé, Ulrich Florey en 1908.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Nicole Salamin

    Boris, Nastasia et le petit Sacha. Cette image évoque pour moi la lointaine Russie. La moustache d'Alexandre? La ressemblance de Françoise avec la dernière impératrice dans le look de son temps (logique)? Les yeux bridés et les bonnes joues du bébé? Mais aussi la distance entre les personnages et le faux décors. Y aurait de quoi écrire un livre! Que dis-je... la saga de toute une famille à travers les générations. Vivement la retraite!

  • Albin Salamin

    Une moustache ne fait la Russie. Nicole ne rêve-t-elle pas de touristes russes en Anniviers?

  • Nicole Salamin

    Les russes c'est comme les vissoyards. C'est sympa, mais on préfère toujours les voir de loin! HIHIHIHIHIHIHIHIHIHI!!!

  • Michel Savioz

    слизь жаб не Vissoyard!

  • Le commentaire a été supprimé.

  • Michel Savioz

    Non non pas du tout ! C'est Nicole qui déprime, élucubre et rêve du bout du monde, car l'hiver est déjà de retour sur Grimentz ... Hihihihi hi hi heu, pardon ! Mais c'est intéressant l'histoire d'Helvétianopolis, dites-nous en plus si vous avez des infos, on peut probablement en faire un dossier ?

  • Le commentaire a été supprimé.

  • Nicole Salamin

    La passion russe, son abondante littérature... dramaturgie, devrait-on dire..., ses peintres, ses compositeurs, ses architectes, ses espaces infinis, ses splendeurs et ses misères (l'alcool, comme ici, hèhè). Et là, tout à coup, une image du Tsar avec, ici, un fils solide comme du roc. Avez-vous seulement lu le livre du dernier précepteur des Romanov? C'est exactement cette époque, très documentée sur le plan photographique. Le destin russe de Pierre Gilliard, bon vaudois par ses origines. Je vous le recommande (Michel, je peux te le prêter). Je m'évade bien loin de mon Grimentz natal quand je m'y colle!!!!! Oui, ça me fait rêver et pourtant j'aurais pas voulu vivre cette époque dans le Val d'Anniviers.

Michel Savioz
1,706 contributions
22 novembre 2009
870 vues
1 like
1 favori
6 commentaires
5 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,782
6,291
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.