Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Le câble-serpent, chantier du barrage Cleuson,

Le câble-serpent, chantier du barrage Cleuson,

1 janvier 1942
Anonyme
Médiathèque Valais - Martigny

Quand les avant-derniers, le câble ondulant sur les épaules, surgissent dans l'image et que d'autres franchissent le petit pont de bois ou traversent le gazon ras de l'alpage, la tête de la colonne atteint déjà les contreforts caillouteux de la montagne. Combien sont-ils pour transporter un câble électrique de Cleuson à Chervé dans le vallon de Nendaz? Peut-être une centaine en comptant les contremaitres qui, à intervalles irréguliers, marchent à côté du serpent. Au milieu du S, un petit cochon d'alpage, curieux et sociable par nature, se joint à la file et lui fait un brin de conduite.
Aux sociétés électriques, les glaciers des Alpes offrent des réserves importantes pour équilibrer la production et répondre aux à-coups de la demande. La construction des grands barrages alpins, commencée dans les années 1920, connaît un développement important entre 1940 et 1970. Au début, l'absence de voies de communication impose le recours à une nombreuse main d'œuvre pour doter le chantier des équipements indispensables à son fonctionnement. Avant de produire de l'électricité pour toute une région, il faut l'y amener en déployant des trésors d'ingéniosité.
Pour les Câbleries de Cortaillod, un photographe inconnu suit le transport et la pose des équipements électriques nécessaires au démarrage des travaux. Du camion aux porteurs, il raconte la lente ascension du câble.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,611
6,673
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.