Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Sur le câble porteur, Grande-Dixence

Sur le câble porteur, Grande-Dixence

1 janvier 1954
Frank Gygli
Médiathèque Valais - Martigny

Alors que les anniversaires sont propices aux rétrospectives, les dates de passage invitent à regarder l'avenir. Au moment de franchir une étape symbolique, c'est tout le champ des possibles qui semble s'élargir. Les images peuvent aussi dire cela.
Sur la grande poulie du blondin, un homme se dresse. Les grands câbles qui zèbrent le ciel et l'encadrent, tout comme le bras monstrueux tendu dans le vide, évoquent la puissance des machines. Elles doivent être impressionnantes tout en ayant leur part de fragilité. L'observateur, les cheveux au vent, ne craint pas le vertige. Les mains sur les jumelles suspendues à son cou, il pourrait s'en servir pour voir plus loin et cadrer le paysage, mais il préfère scruter, à l'œil nu, un horizon que l'on imagine large et lointain, au-dessus des montagnes.
Pendant la construction de la Grande Dixence, Frank Gygli (1909-1983) passe des années au Chargeur avec sa famille. Il y tient un petit commerce de souvenirs et de photographies. En 1961, il publie un livre qui raconte le grand chantier. Ses archives, déposées par ses enfants et par Grande Dixence SA à la Médiathèque Valais - Martigny, ont permis d'illustrer quelques épisodes importants du livre l'Épopée des barrages.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,176
4,662
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.