Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Le Levron et sa chèvrerie

Le Levron et sa chèvrerie

1 juillet 1950
Ch. du Raccard des Rards, Le Levron
Claude Henri Kissling
Claude Kissling

Le Levron et sa chèvrerie

Durant les années 50, nous allions avec nos cousins, Rémy et Jean-Pierre Abbet, en champ les chèvres "i tseuvrès" comme "tseuvrailles" avec tout le troupeau du village, soit une centaine de bêtes à cornes. Chaque propriétaire amenait sa chèvre, ou ses chèvres, avant sept heures du matin, au bas de ce raccard, c'est seulement que vers le mois de janvier et de février que l'on allait battre les graines dans les raccards, "Lè pié que vais lo maïs dè janvier è fevraï qu'on âllâvè étieurè lis grânès dins lis rèccâs" raccard propriétaire de notre oncle, Robert Abbet, situé au chemin du raccard des Rards, "Rèccâ dis Râd" en face de notre chalet. La coutume voulait que chaque propriétaire devait amener le troupeau de tout le village soit une chèvre correspondait à une journée de garde. Le départ était fixé à sept heures et le retour vers dix-neuf heures. Les lieux ont été les suivants : les premières années, Combouetri, derrière Saint-Jean, La Barmaz et les années suivantes, Plan des Vernes, Col du Lein, Les Blisiers. Cette coutume a été créée il y a déjà de nombreuses années et a durée jusqu'à la fin des années 60.

Claude Henri et Pierre André Kissling

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Claude Kissling
314 contributions
1 mai 2012
2,046 vues
0 like
0 commentaire
3 galeries