Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
BE 32826

BE 32826

Horvay Robert

Fabuleuse histoire de cette plaque d'immatriculation BERNE 32826,
qui et passer de voiture en autre voiture,
un amoureux de belle mécanique.
Année approximative.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Michel Gasser

    Une Studebaker Commander ou Champion, de 1950-1951. La figurine en forme d'avion sur le capot manque, il reste le socle...

  • Raoul Volfoni

    Il s'agit d'une Studebaker Champion DeLuxe 1951. Le millésime 1951 se distingue de son prédécesseur par un pare-brise dorénavant d'une seule pièce sur toute la gamme, un "obus" central un peu moins saillant et des grilles de calandres plus prononcées, aussi bien pour des questions de style qu'afin d'améliorer la ventilation du circuit de refroidissement. En 1951, la gamme Studebaker était composée des populaires modèles Champion, des Commander de segment supérieur et des luxueuses Land Cruiser sur un châssis plus long. C'est également la première année où la marque proposa un moteur V8 moderne pour remplacer le huit cylindres en ligne vieillissant ainsi que le premier coupé sans montants de l'histoire de la marque. La mascotte ornementale (ou figurine) manquante est due aux normes d'homologation suisses concernant les éléments saillants. Ainsi, la plupart des voitures américaines des années quarante et cinquante importées ou montées en Suisse perdaient cet attribut au profit d'une modeste pièce souvent réalisée en zamak chromé ou simplement peint en couleur argentée qui garnissait la surface dépouillée et dissimulait habilement les trous de fixations. Sur les modèles plus luxueux, tel que les Cadillac, on retravaillait la mascotte pour l'arrondir, ce qui permettait de la conserver. Finalement, Il est intéressant de remarquer qu'une deuxième Studebaker figure sur cette photo qui semble avoir été prise devant un chantier de démolition d'automobiles. Il s'agit cette fois d'un coupé entre 1953 et 1955 qui se trouve derrière le grillage à côté du camion Saurer. Son capot déjà manquant est sans doute signe annonciateur du sort funeste qui l'attend.

Horvay Robert
1,540 contributions
29 octobre 2011
774 vues
0 like
0 favori
2 commentaires
4 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,389
6,574
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.