Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Ancienne carrière d'ardoises, Mex

Ancienne carrière d'ardoises, Mex

21 juin 2011
Daniel A. Kissling
Daniel A. Kissling

C'est à la fin des années 1850 que des personnes entreprenantes ont décidé d'exploiter des couches de schistes assez résistants et se délitant facilement pour y façonner des ardoises. Cette initiative a pris un certain essor puisque, bien des années plus tard, cette exploitation est encore en pleine vitalité. En effet, dans le Confédéré du 12 octobre 1889, sous le titre « industrie nouvelle », on découvre le texte suivant :

ʺLe voyageur qui arrive depuis quelque temps à St-Maurice peut, sans peine et sans frais, se procurer l'agréable satisfaction d'admirer l'une de ces belles conquêtes du génie de l'homme sur la nature. Nous voulons parler du câble des ardoisières de Mex (note : le téléphérique dont il est question fut construit en 1887). A quelques minutes du champ des martyrs de Vérolliez, vous voyez régulièrement, toutes les cinq minutes, comme deux énormes oiseaux de proie monter et descendre le long des rochers, par une ligne fixe, à une hauteur vertigineuse. Ce sont des hennés ou petites caisses carrées, adaptées à deux cordes en fil de fer, qui, de ces hauteurs escarpées, viennent déposer des ardoises dans la plaine.

On a déjà vu de semblables engins, mais rarement, d'aussi pittoresques et d'aussi hardis.

L'effet sera encore plus beau si vous avez le courage de monter jusqu'à Mex. Là, si votre tête est solide, vous pouvez vous avancer sur le bord d'un précipice de 400 mètres de haut. Vous voyez deux câbles de 1200 mètres de long, servant de support aux deux véhicules.

*Sur le plateau, vous admirez un petit chemin de fer de près d'un kilomètre de longueur, destiné au transport des ardoises jusqu'au lieu du chargement.*ʺ

Quelques années plus tard l'exploitation se poursuit avec succès comme on le voit par l'annonce ci-dessous.

1893 MBcarr de Mex

Les conditions d'exploitation étaient fort difficiles et il semble que l'étayage n'ait pas toujours été fait correctement, ce qui a conduit à des effondrements. Ainsi, dans le Confédéré du 23 janvier 1901 on trouve ceci : ʺL'exploitation de la carrière d'ardoises sur le plateau de Mex a dû être complètement suspendue ensuite d'un éboulement qui aurait pu avoir des conséquences les plus graves. Pendant que les ouvriers travaillaient, les piliers de la voûte cédèrent. Heureusement qu'un homme donna l'alarme à temps; il n'y eut pas d'accident de personnes.ʺ

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Daniel A. Kissling
124 contributions
15 juin 2012
898 vues
0 like
0 commentaire
1 galerie
Déjà 18,050 documents associés à 2000-2009

Galeries:

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
96,742
5,399
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.