Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Pierre de Coubertin

Pierre de Coubertin

8 mai 2013
A.M. Martin
Anne-Marie Martin-Zürcher

Plaque se trouvant à l'entrée de la Villa Mon-Repos dans le Parc du même nom à Lausanne.

Pierre de Coubertin naquit à Paris le 1er Janvier 1863 d'une famille dont l'ancêtre connu sous le nom de Fredy fut au service du Roi de France Louis XI qui l'anoblit en 1471. C'est en 1577 que le domaine de Coubertin près de Paris fut acquis par un Fredy qui en prit le nom et la seigneurie. Depuis lors, tous ses descendants conservèrent le nom de Fredy de Coubertin.

C'est en Normandie, non loin du port du Havre que vécut toute sa jeunesse Pierre de Coubertin dans la propriété de Mirville apportée en mariage par sa mère, descendante d'un compagnon du chef viking Rollon, premier duc de Normandie. Pierre fit ses études à Paris et suivit les cours de l'Ecole des Sciences Politiques. Ayant pensé à la carrière des armes, il y renonça, prévoyant une période de paix. La politique lui parut décevante. C'est alors qu'il pensa à la réforme de l'éducation de la jeunesse française.

Après des voyages d'information en Angleterre et aux Etats-Unis, s'embarquant du Havre, il décida de consacrer sa vie à la réforme pédagogique ce qu'il fit sans relâche.

C'est de Lausanne où il vécut à partir de 1917, et dont il fut bourgeois d'honneur, qu'il poursuivit une activité débordante, marquée du meilleur de lui-même et dans laquelle, peu à peu, sa fortune personnelle fut engloutie. Un de ses traits dominants est la faculté de passer immédiatement de la conception à la réalisation. Peu connu en dehors du mouvement olympique qu'il créa de toute pièce en rénovant la tradition antique, il mérite avant tout le titre d' "humaniste ". A ses yeux, l'Olympisme est indissociable de la Culture et c'est pourquoi il préconisa l'éducation de l'intelligence en même temps que celle du corps.

Tel a été cet homme volontaire, généreux, aux conceptions révolutionnaires, ce rebelle à toute idée reçue, ce pédagogue génial entièrement voué à la jeunesse du monde en qui il a gardé toute sa confiance jusqu'à sa mort subite à Genève en 1937.

Texte tiré de: coubertin.ch/cipc003.htm

Voir aussi:

http://www.notrehistoire.ch/photo/view/53543/#

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
8 mai 2013
821 vus
0 like
0 commentaire
2 galeries