Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Abbatiale de Payerne

Abbatiale de Payerne

15 juillet 2003
Willy Rueger

ABBATIALE de PAYERNE

Le début de la construction de l'abbaye Notre-Dame sur l'emplacement de la villa romaine de la famille Paterniacus (IVe siècle) se situe entre 961 et 965 : il fut initié par sainte Adélaïde, fille de la reine Berthe de Souabe.

Dès le milieu du XIe siècle et sur le même emplacement, on y construit une seconde église, l’élément de base de l’abbatiale qui est toujours visible aujourd’hui.

1235 et 1420, deux incendies la ravagent, mais à chaque fois elle est reconstruite

1513, fort agrandissement, à l'ouest, de la chapelle de Goumoëns, dû à l'abbé Jean-Amédée [Jean-Amé] Bonivard. Maître maçon d'origine genevoise François de Curtine.

1536, les Bernois imposeront la Réforme à Payerne.

1565, les représentants des villes de Fribourg et de Berne ferment le monastère. L’abbatiale est alors transformée en grenier, fonderie de cloches, cantonnement militaire, prison puis local des pompes.

Les Bernois détruisent le cloître ainsi qu'une partie des bâtiments abbatiaux. Ne subsistent que l'abbatiale Notre-Dame, la salle capitulaire et une aile de l'abbaye qui est inscrite comme bien culturel suisse d'importance nationale.

1835, La tour Saint-Michel est transformée en prison de district par l'architecte lausannois Henri Perregaux, qui y a fait percer une série de fenêtres en plein cintre.

La «renaissance» de l’abbatiale date de la fin du XIXe siècle, suite à un plaidoyer de Johann-Rudolf Rahn pour sa restauration.

1920, Le processus est enclenché: des fouilles et des travaux sont entrepris.

2007, Un projet de sauvegarde et de conservation est lancé car le bâtiment menace de s'effondrer. Les façades sont stabilisées par des tirants métalliques. Les toitures et une partie des voûtes et des peintures intérieures sont mises en valeur. Après ces travaux, l'abbatiale rouvre au public le 11 juillet 2020 avec un nouveau parcours de découverte.

Edifice roman complété par de nombreux éléments gothiques tardifs, l’Abbatiale possède des fresques des XIe et XIIe siècles ; de superbes chapiteaux ornent les colonnes. L’admirable clarté de l’espace intérieur, rare pour des monuments gothiques, vient des fenêtres des bas-côtés et de la couleur des pierres utilisées. Les piliers élevés confèrent un volume majestueux à l’ensemble.

Sources: site de la commune – wikipedia

Gravure: M. Turrian - Photo: W. Rueger

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Willy Rueger
716 contributions
9 mars 2022
36 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
1 galerie
Déjà 18,073 documents associés à 2000-2009

Galeries:

Partenariats éditoriaux 2022:
Partenaires de soutien:
108,791
6,794
© 2023 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.