Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Coupe Gordon Bennett 1904, la Suisse bascule dans la course

18 juin 1904
Frédéric Geffard

La Coupe Gordon Bennett est une épreuve automobile disputée au début du XXème siècle. Financée par James Gordon Bennett, richissime propriétaire du New York Herald et grand fan de l’auto naissante, son système était simple. Une course de voitures, certes, mais par nations, c'est-à-dire que la voiture était conçue fabriquée et piloté par une équipe concourant pour son pays. Et inutile de préciser qu’en 1900 la fibre patriotique existait déjà et que les tensions entre la France, l’Allemagne ou l’Angleterre permirent une « saine » stimulation. Si la première épreuve, en 1900 comportait 3 nations (5 voitures, 3 françaises, 1 belge et 1 américaine), au fil des années les nations se présentèrent plus nombreuses, dont la Suisse pour l’épreuve de 1904.

La Coupe 1904 se tint en Allemagne, qui avait remporté l’épreuve en 1903, en Thuringe à Saalburg le 19 juin. En plus de l’Allemagne (3 Mercedes à livrée grise), on trouvait l’Autriche (3 Opel noires), la Belgique (3 Pipe jaunes), la France (une Richard Brasier, une Mors et une Turcat-Mery, toutes bleues), l’Angleterre (une Napier et deux Wolseley vertes), l’Italie (3 FIAT rouges) et enfin la Suisse (une Dufaux rouge et blanche). Pour reconnaitre les 20 participants se débattant sur les routes poussiéreuses, la Coupe Gordon Bennett avait instauré un code couleur. Et ce code couleur perdure de nos jours. En effet, le fameux Vert Anglais, Bleu France, Rouge Italien (ou Ferrari) et les flèches d’Argent doivent ce pan de leur histoire à cette mythique course.

Et la Suisse dans cette affaire ? Il fut choisi de reprendre les couleurs du drapeau de la fédération, ce qui donne une voiture rouge à capot blanc.

Comment la voiture conçue et pilotée par Frédéric Dufaux (aucun lien avec l’aviateur), se comporta face à la crème de la compétition de l’époque ? Je l’ignore. Car la veille de l’épreuve, le Suisse sera victime d’un stupide accident. Au pesage de la voiture, celle-ci, mal calée glisse du pont à bascule, elle est irréparable, faute de temps.

Ainsi s’achève l’histoire de Dufaux en course auto. On le voit apparaitre à l’épreuve de 1905 en Auvergne, mais uniquement sur la liste d’inscription, car il ne fera pas le déplacement en Auvergne.

En 1907, Dufaux mettait un terme à son activité de constructeur auto.

Pourtant, la Coupe Gordon Bennett a souri à la Suisse. James Gordon Bennett donna son nom à une coupe auto, mais aussi une coupe Gordon Bennett en aéronautique, une épreuve de ballons et autres aérostats inaugurée en 1906. Cette dernière perdure de nos jours, très prestigieuse, et la Suisse y compte 8 victoires, dont la dernière en date en aout 2021 avec Karl Frieden et Pascal Witprachtinger.

Dufaux est vengé.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Frédéric Geffard
2 contributions
31 octobre 2021
17 vues
0 like
0 favori
1 commentaire
0 galerie
Déjà 4,110 documents associés à 1900 - 1909
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,117
6,535
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.