Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
La rue des Charpentiers, à Morges,  au début du XXe s.

La rue des Charpentiers, à Morges,  au début du XXe s.

Edouard Staub Morges
collection personnelle

La tranquille rue des Charpentiers du photographe morgien, Edouard Staub, datant du début du XXème siècle n'a plus grand chose à voir avec la double voie privilégiant le trafic automobile en direction de la place Charles Dufour et tous les bâtiments visibles sur cette image ont été remplacés par des immeubles locatifs de 5-6 niveaux, de 1985 à 1990 et le trafic unidirectionnel vers Genève est apparu dès l'aménagement de la Grand-Rue en zone piétonne en 1993 ....

Vue de Werner Friedli de la rue des Charpentiers 1949

Sur la photo d'E. Staub, à gauche, l'ancienne école primaire des garçons datant de 1878, selon les plans des architectes veveysans Ernest Burnat et Paul Nicati, devient collège secondaire mixte depuis 1944 quand j'y suis passé de 1957 à 1963, grâce à la construction du collège de Chanel destiné à accueillir les classes primaires. Suivait mon école enfantine, un pavillon datant de 1928, pour 2 classes, sur 1 étage. A droite, je me souviens qu'il y avait l'entreprise de René et Roger Bataillard, une longue façade avec des chaînes d'angle et un pignon central que l'on aperçoit. En face de l'école enfantine, je me souviens très bien de la "Concorde" vaste salle où avaient lieu des spectacles ou des séances de cinéma mais aussi des cérémonies officielles. A l'origine, c'était une salle de réunion et un lieu destiné à la Société de Tempérance et à l’Union chrétienne de Jeunes Gens construite en 1899-1900 par Alexandre Wenger, architecte.

notrehistoire.imgix.net/photos...

La Concorde, Werner Friedli 1949 ETH Zürich

Après l'école enfantine, je me souviens de la maison cossue à 3 niveaux sous un toit mansardé. Plus loin, un autre souvenir, amusant. En poursuivant à gauche de la rue, se trouvait entre la rue centrale et la rue des Charpentiers, avant l'Eglise libre, la marbrerie Büchli dont je me souviens encore du bruit caractéristique de la découpe des pierres....

notrehistoire.imgix.net/photos...

Photographie de la Marbrerie André&Büchli Archives communales de Morges

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Philippe Chappuis
2,147 contributions
2 février 2021
63 vues
2 likes
0 favori
0 commentaire
3 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,110
6,532
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.