Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Les objets du quotidien... d'autrefois

Les objets du quotidien... d'autrefois

Pierre-Marie Epiney

Qui se souvient de l'emploi de cette "couleuse", l'ancêtre de la machine à laver qui prenait place autrefois dans les buanderies ? Les pérégrinations offertes par le COVID-19 nous offrent parfois des surprises comme cet objet décorant une place à vivre au-dessus de Salgesch.

Parfois, comme ici, une seconde vie est offerte à un tel objet : de quoi éveiller la curiosité du passant mais a-t-elle trouvé une seconde vie ?

Autre objet "récupéré" : Dans une balade au-dessus de Sierre, j'ai compté pas moins de 6 anciens pressoirs, la plupart se dégradaient sans qu'on ait pris la peine de les mettre en valeur.

Par contre, les traverses de chemin de fer en chêne ont une meilleure seconde vie :

Merci d'évoquer dans vos commentaires vos souvenirs de "couleuse".

voir aussi :

voir aussi ce beau document d'Albin Salamin :

et celui de Sylvie Bazzanella :

et celui de Claire Bärtschi-Flohr :

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Roger Monnard

    En effet cette "couleuse" ravive des souvenirs en moi.

    1. Villa Amalia, Av. recordon 32 et 32 bis à Lausanne ou dans la cour de l'immeuble il y avait encore une petite halle étendoir en bois et une buanderie avec grand évier en pierre et couleuse que l'on chauffait au bois. Dans les années 61-63 j'aidais encore mon grand-père à couper le bois pour chauffer la couleuse.
    2. 1973 ou 1974 Arconciel (Fr), cours de répétition de la CpTG21, notre cuisine étant installée dans une buanderie on cuisait les légumes, pâtes, riz ou la soupe dans des couleuses et on faisait la vaisselle dans ces éviers en pierre. L' année suivante ce fut en novembre, en montagne sous tente avec des "romaines" (sortes de cuves suspendues de 150 et 250 litres en fonte) que l'ont chauffait sur un feu ouvert alimenté au bois.
  • Pierre-Marie Epiney

    Ma belle-mère, Odile Antille *1932, me dit ceci : nous avons utilisé la couleuse depuis ma naissance jusqu'en 1944 à Mollens. Lorsqu'on sortait les draps de la couleuse, on allait à la fontaine du village pour rincer et essorer. En hiver, les mains et les pieds étaient couverts d'engelures. Je courais dans la neige pour apaiser le mal.

  • Renata Roveretto

    Rien à faire......rien qu'a voir la quantité des petites histoires fournies dans ces dossiers, déjà rien que par nos membres DE NOTRE HISTOIRE.CH montre, rappel et prouve, que la lessive anime puissamment les discussions partout dans le monde...et on s'imagine qu'en cette période le thème tourne autour du Coronavirus dans nos chambres à lessives modernes........! Avec mes meilleurs voeux de bonne santé à tous au travers de la bonne hygiène ! Renata

Pierre-Marie Epiney
1,840 contributions
30 mars 2020
46 vues
2 likes
0 favori
5 commentaires
2 galeries
Déjà 856 documents associés à 2020 - 2029

Galeries:

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,850
6,158
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.