Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Lettre de recommandation 1_333

Lettre de recommandation 1_333

8 janvier 1904
Claire Bärtschi-Flohr

"La couronne de remontoir est un bouton de formes variées, moletée ou cannelée que l'on saisit entre le pouce et l'index pour remonter la montre. Certaines couronnes incluent un poussoir mobile pour déclencher le mécanisme du chronographe, ou le couvercle d'une boîte savonnette.

Sa première application avec remontage et mise à l'heure a été trouvée sur une montre de John Arnold en 1820. Elle fut perfectionnée par la maison Breguet pour des montres miniatures vers 1832, et en 1838 fut brevetée par la maison Louis Audemars du Brassus. En 1844, Adrien Philippe perfectionna et breveta la variante qui allait être la plus utilisée de la couronne, sans mécanisme de décliquetage du remontoir et du pignon coulant.

En 1847, Charles-Antoine LeCoultre invente son système de remontage par couronne avec mise à l'heure par poussoir latéral et bascule."

Source : site : hautehorlogerie.org

lettre de recommandation reçue par Emile Champendal, mon grand-père (1884-1938), de son employeur, Mr Charles Henry.
J'ai recopié le texte de la lettre afin de le rendre plus lisible.

Messieurs,
Monsieur Emile Champendal, ouvrier mécanicien, porteur de la présente lettre, désireux de travailler plutôt dans une branche favorable au développement de ses connaissances mécaniques acquises à l'Ecole de mécanique de notre ville, voudrait quitter mon établissement, où le travail auquel il est occupé ne peut pas lui permettre le champ d'action et d'expériences qu'il recherche.

Désirant lui être utile dans cette occasion, je me fais un devoir de le recommander chaudement auprès des personnes chez lesquelles il pourrait se présenter, convaincu que M. Champendal les satisferait en tous points, tant comme assiduité au travail que comme aptitudes et intelligence, activité et compréhension. Du reste, M. Champendal restant chez moi jusqu'au jour où il aura trouvé la place désirée, je suis à l'entière disposition des personnes qui voudraient de plus amples renseignements.

Veuillez recevoir, Messieurs, mes empressées salutations.

voir aussi : http://www.notrehistoire.ch/photo/view/21261/

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,485
6,582
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.