Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:41:46

L. van Beethoven, Op. 61, Isaac Stern, ONRDF, Josef Krips, 1958

18 octobre 1958
Montreux
RTS
René Gagnaux

**Ludwig van BEETHOVEN, Concerto pour violon en ré majeur, op. 61, Isaac STERN, Orchestre National de la Radiodiffusion Française, Josef KRIPS, 18.09.1958, Festival de Montreux

(la photo illustrant ce fichier, avec l'aimable autorisation de Gil Frossard: pour plus de détails sur la photo voir ici)

Ludwig van Beethoven compose son unique Concerto pour violon en 1806. La première a lieu le 23 décembre 1806 au Theater an der Wien, avec en soliste Franz Clement, célèbre violoniste de l'époque, mais aussi compositeur, pianiste et chef d'orchestre. Clement accepta de commander et de créer le concerto pour violon à condition que le rondo final soit sur un thème qu'il avait composé. Ainsi, le dansant thème de refrain, en forme de carillon, est-il de la main de Clement, Beethoven se contentant de l'harmoniser, et de composer tout le reste. Les cadences les plus souvent jouées sont celles de Fritz Kreisler.

L'interprétation que je vous en propose... Le programme de ce concert donné le 18 septembre 1958 au Festival de Montreux était entièrement consacré à Beethoven: Ouverture de Coriolan, Concerto pour violon et orchestre et Symphonie No 3, l'Orchestre National de la Radiodiffusion Française (l'actuel Orchestre National de France) étant dirigé par Josef KRIPS, en soliste Isaac STERN:

"[...] c'est dans l'accompagnement du Concerto pour violon [...] que le tempérament poétique, d'une merveilleuse sensibilité, de Josef Krips a pu s'exprimer le plus pleinement. Le soliste en était Isaac Stern, incomparable musicien. Je me souviens à cet égard qu'il y a six ans, lors d'un concert d'abonnement de l'OSR, Isaac Stern et Josef Krips s'étaient déjà trouvés associés sur l'estrade, et qu'ils nous avaient gratifiés à cette occasion d'une admirable et impressionante interprétation du concerto de Brahms. Jeudi soir, à Montreux, le miracle se reproduisit. La qualité d'émotion musicale qui se dégage du jeu de Stern est tellement pure et correspond si profondément à un réel sentiment intérieur, que l'on arrive à en oublier le prodigieux mécanisme du violoniste. Le mérite de Josef Krips est immense également d'avoir su soutenir avec tant de discrétion et d'intelligence le discours du soliste [...]" extrait du compte-rendu de "J.B." paru dans la Gazette de Lausanne du 22.09.1958 en page 3, rendu disponible grâce à la splendide banque de données "LE TEMPS - Archives Historiques, Une initiative soutenue par Bibliothèque nationale suisse | Bibliothèque de Genève | Bibliothèque de Lausanne | Fondation de Famille Sandoz | Mirabaud & Cie | PubliGroupe", qui est en accès libre.

Assez curieusement ce concert fut retransmis en direct non pas sur l'émetteur de Sottens, mais sur celui de Monte-Ceneri, Tessin (Ref: Gazette de Lausanne, 18.09.1958, Page 3).
À noter que l'enregistrement du concerto a été publié sur CD en 2010 chez Cascavelle VEL 3154, un label entretemps hélas déjà disparu, mais dont on peut encore trouver les CDs dans quelques boutiques - voir par exemple cette page pour une présentation de ce CD Cascavelle VEL 3154. Ce CD fait partie d'une série de 4 CDs dédiés à Josef Krips, les trois autres portent les Nos 3155, 3156 et ??. Toute la série est à recommander si vous avez l'occasion de les trouver-

L'enregistrement que vous écoutez...

Ludwig van Beethoven, Violinkonzert in D-Dur, op. 61, Isaac Stern, Orchestre National de la Radiodiffusion Française, Josef Krips, 18.09.1958, Festival de Montreux (1. Allegro ma non troppo 23:19/23:19, 2. Larghetto 11:46/35:05, 3. Rondo. Allegro 06:40/41:45)

(les temps indiqués sont les temps nets resp. cumulés à la fin de chaque mouvement)

Radiodiffusion (Archives RTS) -> WAV -> FLAC

Du fait de sa première diffusion par la radio il y a plus de 50 ans, et le compositeur et autres ayants droits décédés il y a plus de 70 ans, cet enregistrement est libre de droits - conformément à notre législation suisse, la première diffusion radio étant considérée comme une première publication.**

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    Quel merveilleux concert avec ces grands artistes Joseph Krips et Isaac Stern ! 1958 et toujours cette splendide clarté technique; ce sont ces enregistrements que j'aime. La technique d'aujourd'hui est parfois si lisse ....merci cher René!

  • Martine Desarzens

    et très belle photo, MERCI, ces deux artistes se regardent d'une manière si intense.......

  • Gil Frossard

    Cher René, merci pour partager ce magnifique concerto. L'interprétation est si belle. Je partage l'avis de Madame Desarzens au niveau de la clarté technique. Une époque bien révolue ...