Le raid de l’éléphant Dolly

Le raid de l’éléphant Dolly

25 juillet 1935
Photo Maroif Vevey
Yannik Plomb

Tout le Valais a les yeux sur le journaliste américain qui, tel Annibal, veut traverser le Grand Saint-Bernard, de Martigny à Aoste, sur un éléphant. Le plus curieux, c’est qu’Annibal n’a jamais traversé le Grand St.-Bernard.

Feuille avis Montreux 17.07.1935

notrehistoire.imgix.net/photos...

A dos d’éléphant au Grand-Saint-Bernard

Un écrivain américain Richard Halliburton, actuellement à Sion, vient de recevoir un éléphant de Paris. Il se propose, entre le 15 et le 25 juillet, de passer le Gd-St-Bernard, juché sur cet animal et conduit par deux cornacs. Il partira de Martigny pour Aoste, terme de son voyage. Les autorités italiennes et valaisannes amusées par ce projet, lui ont accordé le libre parcours et on l’attend avec curiosité à l’Hospice du Grand-St- Bernard. Il veut rééditer le prétendu exploit d’Annibal

Journal Yverdon 17.07.1935

shvr.ch/wp-content/uploads/202...

ledauphine.com/loisirs/2013/07...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Sylvie Bazzanella

    La rencontre à l'Hospice de l'éléphant Dolly et d’un chien st-bernard devait, entre autres, valoir le déplacement.

  • Valérie Clerc

    Voilà une épopée singulière! Est-ce que cet écrivain en a au moins tiré un livre? Le Dauphiné nous apprend qu'il meurt quatre ans après dans le Pacifique. A-t-il eu le temps de poser son récit par écrit? Je me demande bien ce qui a motivé l'organisation de cette traversée.

    • Yannik Plomb

      m.media-amazon.com/images/I/61... Certains hommes mènent des vies d’une telle intensité qu’ils disparaissent dans les brumes de leur propre légende. Un tel homme était Richard Halliburton - Rêveur -Voyageur - Poète - Bon Vivant et condamné à mourir. "Seven League Boots" était son cinquième et dernier livre, et détaille ses aventures épiques dans une variété d’endroits éloignés. « J’avais été chargé d’aller n’importe où dans le monde et d’écrire ce qui me plaisait. Mes seuls ordres étaient de se déplacer rapidement, de visiter des endroits étranges, de rencontrer qui était intéressant - et de commencer à la fois", a écrit Halliburton. Son livre suivant illustre comment il a suivi ces ordres avec passion et abandon. L’écrivain d’aventure préféré des États-Unis a dîné avec l’empereur Hailé Selassie en Éthiopie, a interviewé le célèbre assassin du tsar Nicolas II en Russie, a tenté de se faufiler dans la cité interdite de La Mecque, et enfin, a chevauché un éléphant sur les Alpes dans les traces d’Hannibal. C’est Halliburton à son meilleur, téméraire et romantique, et c’est le dernier chapitre d’une vie devenue tragique. Incapable d’écrire une page ennuyeuse, Halliburton fut néanmoins captif de sa propre presse. Ses lecteurs insatiables exigeaient toujours plus de comptes défiant la mort. Presque à quarante ans, physiquement épuisé et en difficulté financière, Halliburton pensa lancer les dés une fois de plus, espérant que le charme qui l’avait toujours sauvé par le passé se matérialiserait une fois de plus. Non! Peu après avoir terminé ce livre, l’intrépide voyageur ignorait les avertissements des marins aguerris et s’embarquait sur le navire qui l’emporterait loin de son public avide de livres et dans les bras d’une mort aqueuse. Ceci, son dernier livre, est la pierre tombale tachée d’encre de la vie incroyable d’Halliburton. Source Amazon.ca

Yannik Plomb
1,874 contributions
14 avril 2023
77 vues
4 likes
1 favori
4 commentaires
1 galerie
Déjà 6,149 documents associés à 1930 - 1939

Galeries: