Ile de Salagnon Clarens

Ile de Salagnon Clarens

Inconnu
Pierrette Frochaux-Chevrot

Décor d'une petite boîte à timbres en bois de 12,5 x 6,5 cm.
Cet objet est le seul vestige, un tout petit lien émouvant, qui me soit parvenu de ma grand-mère paternelle.

http://www.notrehistoire.ch/medias/71805Cette île de Salagnon dite également "Île des cygnes" ou "Île des rats" est la dernière des îles du lac Léman. Ce n'était qu'un amas de rochers en 1880, appelés "Les Roches aux mouettes". C'est lors de la création de la ligne du Tonkin que l'ingénieur Montreusien Joseph d'Allinges charge des barques de pierres de Meillerie et les fait déverser sur le monticule existant qu'il entourera ensuite d'un mur.
Ce nom de Salagnon, donné par Joseph d'Allinges lui vient du sel de Bourgogne, du même nom, qui était dédouané à Clarens avant de poursuivre sa route vers le Valais. C'est le peintre français Théobald Chatran qui achètera l'île en 1890 et fera construire par Louis Villard la villa Florentine et son petit port. Après de fastueuses fêtes animées par d'illustres personnages cette île passera entre plusieurs propriétaires dont un comte Russe, un commerçant Zurichois et une Américaine Mary Shillito (voir sa biographie particulièrement romanesque) figure marquante du tout Paris littéraire et artistique, en particulier comme amie proche de Natalie Barney Clifford

http://hermetism.free.fr/Avenieres/avenieres%2054.htmelle fut la propriétaire également du Château des Avenières près de Genève.
En 1947 le baron Zurichois Pflüger acquiert l'île et en 1950 agrandit le port tel qu'on peut le voir aujourd'hui.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
11 octobre 2016
2,616 vues
1 like
2 favoris
0 commentaire
9 galeries