Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Château de Venthône

Château de Venthône

Max van Berchem
Fondation Max van Berchem, Genève

Histoire du château :

* A la fin du 12ème siècle, l'évêque de Sion investit Ulrich de Venthône du fief. Une tour fortifiée est construite. Ce n'est pas un vrai château mais une "aula magna" (maison seigneuriale).

* En 1243, Pierre de Venthône et son épouse Antoinette d'Anniviers sont cités dans un texte relatant un conflit contre Pierre II de Savoie.

* En 1268, Pierre de Venthône renonce à tous ses avantages de seigneur et entre à l'abbaye de Hauterive. Sa femme se retire au couvent de Maigrauge. N'ayant pas d'héritier direct, la seigneurie revient à Guillaume de La Tour.

* En 1292, Christine de la Tour, fille de Guillaume donne la seigneurie à Rodolphe de Venthône, branche éloignée de la famille originale.

* Vers 1415 (ou 1421 ?), le dernier membre de la Famille Venthône meurt sans héritier direct. Le seigneur de Rarogne récupère le fief. Il fait construire un toit avec pignon.

* Mais quelques années plus tard, la puissance de cette famille décline. Durant 2 siècles, la tour appartient à de nombreux propriétaires successifs.

* En 1600, la bourgeoisie de Sierre s'installe dans le "château" et commence quelques travaux d'embellissement et surtout de confort.

* En 1609, une salle boisée est construite

* En 1619, un poêle est installé dans la salle.

* En 1634 puis en 1668, des vitraux représentant les propriétaires sont posés aux fenêtres.

* En 1972, restauration complète de la tour.

* Au 21ème siècle, la découverte de l'extérieur depuis la route ou le sentier est libre et gratuite. Le château étant devenu un restaurant, avec un sourire il est parfois possible de voir quelques salles. Le risque de recevoir une pierre est très faible.

Derrière cette fenêtre, une princesse est prisonnière..... des fourneaux, et non d'un horrible brigand !

Source: chateauruine.fr

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Michel Savioz
1,757 contributions
11 septembre 2021
64 vues
4 likes
0 favori
0 commentaire
4 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,113
6,532
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.