Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Testament de Genève Page 34...     Les Soldats de Blanco.                              L' Affaire Habacuc.

Testament de Genève Page 34...     Les Soldats de Blanco.                              L' Affaire Habacuc.

septembre, 1931
Dessins et Textes de Derso et Kelen
Roger Monnard

Je ne sait rien de précis sur Blanco, est-ce le général Bolivien Carlos Blanco, mais a la même èpoque il y a le pilote Argentin Ernesto Blanco, si quelqu'un en sait plus ???

Habacuc (également Habaquq, חֲבַקּוּק en hébreu, qui signifie "Étreinte") est le huitième des douze petits prophètes de la Bible. Il est l'auteur d'un des livres du Tanakh ou Ancien Testament. Le livre d'Habacuc se présente sous la forme d'un dialogue entre Dieu et son prophète, perplexe face aux événements et face à l'arrivée annoncée des Babyloniens à Jérusalem dans le Royaume de Juda. Il a laissé trois chapitres, dans lesquels il révèle la future captivité des Juifs à Babylone et leur rétablissement dans leur patrie. Ses prophéties se distinguent par l'énergie et la vivacité de ses expressions. Dans son livre (chapitre 2,4), Habacuc affirme : « Un juste vit par sa foi. »

Dans le rôled d' Habaquq, le Comte István Bethlen

Issu de l'aristocratie transylvanienne, le Comte István Bethlen est élu en 1901 député du parlement hongrois, sous l'étiquette libérale. Après la Première Guerre mondiale et l'éclatement de l'Autriche-Hongrie, il représente le gouvernement républicain hongrois à la conférence de paix de Paris.

Lorsque le régime républicain est renversé par un coup d'État communiste, Bethlen rentre en Hongrie pour y participer, avec l'amiral Miklós Horthy, au contre-gouvernement basé à Szeged. Après la chute de la République des conseils de Hongrie, le Royaume de Hongrie est restauré, Horthy en assumant la régence. Bethlen est, quant à lui, réélu au parlement.

En 1921, après les tentatives de l'ancien empereur Charles Ier d'Autriche pour monter sur le trône hongrois, Horthy fait appel à István Bethlen pour diriger le gouvernement, avec pour mission de mettre sur pied un État fort, capable de résister à de nouvelles tentatives de déstabilisation.

Bethlen fonde le Parti de l'unité nationale, qui s'assure la majorité au parlement grâce à des lois électorales sur mesure. Sa politique contribue à assurer une certaine stabilité au régime autoritaire dirigé par Horthy. Il obtient l'entrée de la Hongrie à la Société des Nations et tente, sans succès, d'obtenir la révision du Traité de Trianon, qui avait amputé la Hongrie d'une grande partie de son territoire.

Parmi les réformes novatrices, il introduit un système d'assurance-maladie et vieillesse pour les ouvriers, sans l'étendre cependant aux paysans1.

En 1931, les effets de la Grande Dépression se faisant sentir sur l'économie hongroise, Bethlen perd la confiance du régent et se trouve remplacé par Gyula Károlyi, vite remplacé lui-même par Gyula Gömbös, partisan du fascisme dont l'arrivée au gouvernement marque le virage à droite du régime.

Privé de son influence, István Bethlen s'oppose en vain à l'alliance de la Hongrie avec l'Allemagne nazie. Durant la Seconde Guerre mondiale, il tente vainement de prendre contact avec les Alliés pour négocier une paix séparée. Lorsque Budapest est définitivement conquise par l'Armée rouge, Bethlen est arrêté et déporté en Union soviétique. Avec d'autres hommes politiques hongrois, il est exécuté à Moscou aux alentours du 5 octobre 1946.

(Source Wikipédia)

Page 34 du carton de dessins satiriques sur les 10 premières années de fonctionnement de la SDN, avec 2 planches coloriées à la main, édité par "Le Rire" sous le titre "LeTestament de Genève - Histoire du peuple élu", en Septembre 1931.

Imprimé en 1231 exemplaires par Georges Lang à Paris

Dessins et Textes de Derso et Kelen

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Archives des Nations Unies à Genève

    Bonjour, Alfredo Blanco (1877-1946), fut un des deux responsables de la section des questions sociales et trafic de l'opium, de la Société des Nations. Il y travailla de 1922 à 1928.

    • Roger Monnard

      Merci beaucoup pour votre réponse, puis-je profiter de l'occasion pour vous poser une question concernant un autre poste (voir notrehistoire.ch/entries/6aW3w... ) : qui est le Dr. Sahm personnage qui m'intrigue (figure dans le cadre sur le mur). A quoi pouvait faire allusion les artistes en le dessinant dans la posture de vouloir écarté ce cadre trop petit ou même éventuellement en sortir.

Roger Monnard
383 contributions
22 octobre 2020
13 vues
0 like
0 favori
2 commentaires
3 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,879
6,165
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.