Monthey, La Saponia

Monthey, La Saponia

Ancienne affiche publicitaire de la savonnerie valaisanne

En 1893, Monthey se tourne vers l’industrie.

Pourtant, à cette date, c’est encore dans l’agriculture que ses 3000 habitants trouvent principalement leurs revenus.

Mais trois nouvelles industries voient le jour à Monthey. S’il y avait déjà dans la cité la carrière de granit de la Société Bréganti et Compagnie, l’atelier et forge de Joseph Giovanola la verrerie de Franc Contat , la tannerie de Monsieur Maxit , la manufacture de tabac,voici que s’installent une fabrique de sucre , un atelier de pendules et de morbiers , et la savonnerie .

En ce qui concerne cette dernière industrie, elle naît un beau jour du mois de mai 1893, grâce à l’association des frères Jean et François Chebance , d’origine savoyarde , et d’un certain Jean Paschoud . Ce trio fonde la Saponia, Savonnerie valaisanne, sous forme de société anonyme avec un capital de 15000 francs divisé en trente actions nominatives, le siège se trouvant à Monthey.

Tous ses produits portent la marque « L’éventail ». Par la suite, la fabrique passera en d’autres mains, et fournira d’autres marques, telles Azur, Peydi , Chamois ...

Une industrie qui renait. Après deux ans d’efforts incessants et de pourparlers laborieux conduits avec compétence et dévouement par M. Maurice Delacoste , président de la Commune de Monthey , une société montheysanne vient de se réorganiser pour poursuivre intensément son exploitation et la fabrication des produits qui ont fait depuis longtemps la réputation de cette industrie . Il s’agit de l’ancienne Savonnerie Valaisanne S. A. dont l’assemblée des actionnaires a décidé, en date du 17 juillet 1935, la réorganisation sous le nom de Savonnerie Saponia SA au capital de 350,000 francs.

En septembre 1945 la Savonnerie change de main. La vieille industrie montheysanne du savon, fondée par les frères Chebance, la Saponia SA, vient d’être achetée par l’Union suisse des Coopératives de consommation à Bâle qui en continuera l’exploitation. Elle est placée sous la direction de M. A. Rieu, employé de l’ancienne société.

En septembre 1958 Un contrat collectif exemplaire est conclu en Valais entre la Savonnerie Saponia SA et la FOTF

Jusqu’ à l’an dernier, la Savonnerie Saponia SA, de Monthey , alignait les conditions de travail de son personnel sur le contrat collectif national pour l’industrie du savon . La résiliation de ce contrat a permis à notre fédération de signer cet été un contrat avec la Maison Randon, à Genève, puis avec l’entreprise Steinfels , à Zurich , et , dernièrement , l’accord s’est fait avec la direction de la Savonnerie Saponia SA . Organisés à 100 % dans notre fédération, les ouvrières et ouvriers montheysans de Saponia SA.

Extraits

SALAIRES Le barème des salaires comprend les catégories d’ouvriers suivantes : professionnels, de fabrication, manœuvres et ouvrières. Au moment de l’engagement définitif, les salaires minima sont augmentés, selon les catégories, de 5 à 10 ct. Une échelle d’ancienneté assure 5 ct., d’augmentation après les 2ème, ,4ème , 6ème & 8ème et 10ème années de service , pour atteindre :

1. Ouvriers professionnels Fr. 3.41,

2. Ouvriers de fabrication Fr. 3.07,

3. Manœuvres Fr. 2.90.

Durée du travail. Elle est de 46 heures par semaine, répartie en cinq jours.

VACANCES

Celles-ci sont particulièrement étendues pour une entreprise valaisanne

— de la 1ère à la 10ème année de service 2 semaines

— de la 10ème à la 20ème année de service 3 semaines

— dès la 21ème année, ou 15 ans de service et 50 ans d’âge 4 semaines.

La Savonnerie restera en activité jusqu’ en 1959. L’année suivante, elle sera rachetée par Ciba

Une usine ferme ses portes

La fabrique de savon Saponia a fermé définitivement ses portes samedi 30 avril 1960. Cette fermeture a été décidée en vue d’une centralisation de cette industrie à Saint-Gall, usine sœur. La fabrique de Monthey occupait, suivant la saison, de quinze à cinquante ouvriers

Avril 1974, LA SAVONNERIE DEMOLIE

Lundi, 29 avril, ont débuté les travaux de démolition de La Saponia, ancienne fabrique désaffectée, qui fera place à une école d’entreprise de Ciba-Geigy.

Vendredi 17 mai la vieille cheminée de l’ancienne usine de La Saponia sise en bordure de la voie CFF, s’est écroulée par la volonté des démolisseurs chargés de faire place nette pour la nouvelle école d’entreprise de Ciba-Geigy.

Sources : News paper archives, presse valaisanne de 1893 à 1974

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Yannik Plomb
1,854 contributions
17 décembre 2023
23 vues
4 likes
0 favori
0 commentaire
0 galerie
Déjà 6,105 documents associés à 1930 - 1939