Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Amélioration de la production d'eau du Morand pour la ville de Morges en 1946

Amélioration de la production d'eau du Morand pour la ville de Morges en 1946

1946
Pierre Auguste Chappuis
Philippe Chappuis

Visite aux sources du Morand, près de Villars Bozon au Pied du Jura, des municipaux morgiens Louis Pache et Pierre Auguste Chappuis et Edmond Lambert chef des Services industriels depuis 1923, à l'occasion de la création par forage d'un puits filtrant supplémentaire pour améliorer la production d'eau pour la ville de Morges. Il avait 11 mètres de profond et 2 mètres de diamètre.

Historique: jusqu'en 1881, l'eau "potable" de la ville de Morges provenait essentiellement des 5 fontaines publiques.Dès 1879 on s'oriente vers une exploitation de l'eau du Lac de Bret avec canalisation qui permet en septembre 1881 l'amenée d'eau jusque dans les robinets des maisons de la vieille ville ! Un progrès mémorable dans l'histoire de la salubrité publique avec dès lors la quasi disparition des cas de fièvre typhoïde. L'eau de Bret étant par trop capricieuse, Morges s'oriente en 1907 vers une exploitation de l'eau de source du Morand, par tranchées filtrantes qui sera achevée en 1909. Il faut amener l'eau jusqu'à Villars Bozon, puis jusqu'à un réservoir à Echichens. Le Morand produit au minimum 3000 l/min ce qui représente en 1909 4fois plus que la consommation des habitants (700l/min) ainsi largement inférieure au débit du Morand. En raison du désintérêt (momentané) des communes voisines et pour ne pas laisser au ruisseau l'excédent d'eau, la commune de Morges se paie, vers 1912 un plaisir pour les yeux, un jet d'eau sur la jetée du Port

(comme on le voit sur le document de Sylvie Bazzanella)

Le Morand restera la source principale d'alimentation morgienne, nécessitant des améliorations des installations de captage, comme en 1926, passage du des tranchées drainantes au puits filtrant nécessitant un forage avec siphon automatique et en 1946 un nouveau puits filtrant. Photographie de Pierre Auguste Chappuis

(Sources: P.A. Bovard, Histoire animée des Morgien 1803-1970)

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,347
6,490
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.