Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Témoin de Swissair

Témoin de Swissair

6 mai 1939
inconnu, collection Pm Epiney
collection Pm Epiney

L'exposition nationale de 1939 appelée Landi 39, a eu lieu à Zurich. Elle a duré du 6 mai jusqu'au 29 octobre. (La deuxième guerre mondiale a officiellement commencé le 1 septembre).

Dans ce cadre, la compagnie nationale suisse (Swissair) a organisé un "Europaflug" dont cette lettre est le témoin. Partie de Zurich le 29 avril, elle y est revenue pour le premier jour de l'exposition, le 6 mai 1939, après avoir transité par Athènes, le Caire, Sofia et Budapest, soit 6700 km.

Selon cette source,

"En 1939, la Suisse assistait impressionnée à la politique de conquête et d'annexions de l'Allemagne nazie. La Deuxième Guerre mondiale éclata d'ailleurs pendant l'exposition. L'exposition était placée sous le signe de la Défense spirituelle, comme programme politico-culturel de la Suisse officielle durant cette époque marquée par la menace fasciste.

Le but de la Landi a été formulé ainsi: "L' Exposition nationale doit transmettre une image de l'identité et de la culture suisse, de la pensée et de la création suisse, elle doit donner un élan au rassemblement et à la représentation des forces économiques, culturelles, sociales et politiques de notre pays et elle doit montrer à la population et aux étrangers présents en Suisse la capacité du peuple suisse [...] De même elle doit être une impressionnante manifestation nationale par l'accentuation des généralités suisses et de la communauté.“

La défense spirituelle

Un an et demi avant l'ouverture de l'Exposition nationale suisse, le conseil fédéral a publié son premier message sur la culture sous le titre «Le sens et la mission de la Suisse». Il a appuyé la doctrine de la défense spirituelle en combattant l'image rétrograde d'une culture paysanne alpine2. Avec une invocation pathétique des traditions anciennes, de l'histoire prestigieuse, de la Patrie et du territoire, la Landi devait être est un symbole de patriotisme, de bravoure et de solidarité, un rempart contre l'hostilité, ainsi qu'un lieu de construction où l'on vient puiser de la force.

Après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale et de la mobilisation de l'armée le 1er septembre la Landi a été fermée, les armes exposées ont été enlevées. Trois jours plus tard l'exposition a été rouverte par le Général Henri Guisan3 qui venait d'être nommé.

Plus de documents sur cette exposition nationale dans cette galerie

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Pierre-Marie Epiney
2,053 contributions
5 octobre 2021
28 vues
4 likes
1 favori
0 commentaire
4 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,100
6,530
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.