Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
1950: Erica à l'école, 7 ans

1950: Erica à l'école, 7 ans

Erica Humbert-Droz
Erica Humbert-Droz

Mes premiers jours à l'école, Oberwil 1950!
Pour la gym, tous les élèves étaient en T-shirt rayé et short !

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Erica Humbert-Droz

    5 Octobre 2017, journée des enseignants. Je viens de voir une émission sur France Info où on parlait des punitions données aux enfants à l'école... Voici un extrait de mon journal: Depuis toute petite, je souffre d'eczéma. Des desquamations, des crevasses aux plis des coudes, derrière les genoux, aux mains, sur les doigts, avec des démangeaisons à faire hurler. Je me gratte beaucoup, ce qui ne fait qu'empirer la chose et les crevasses se mettent à saigner. Le médecin prescrit des pommades. L’eczéma se stabilise, diminue et recommence. Cette période m’est difficile à passer, surtout à l'école. En troisième année – j’ai dix ans - il y a un instituteur, M.Düblin. Petit et gros, moustachu, il se mouche bruyamment et sans cesse, d'une manière qui amuse toute la classe. Il punit les élèves en donnant des coups de bâton sur la main et les doigts. Elève assez farceuse, rieuse, mais aussi rêveuse, je reçois souvent des coups sur les mains, jusqu’au jour cela provoque le saignement des crevasses de mon eczéma. Mes parents vont se plaindre à la commission scolaire. Cette méthode de punition est alors interdite, le bâton rompu devant la classe, au grand soulagement des élèves - grâce à mon eczéma !

Erica Humbert-Droz
65 contributions
24 décembre 2015
777 vues
0 like
1 commentaire
1 galerie