Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Hôpital Eugène Sandoz à Lausanne (Arch.Trivelli et Brugger) 1932

Hôpital Eugène Sandoz à Lausanne (Arch.Trivelli et Brugger) 1932

9 août 1932
Gaston de Jongh
Coll. Musée historique Lausanne (avec autorisation)

En travaillant sur la Réserve de la Pierreuse, j'ai découvert l'étonnante histoire de la famille d'Edouard Constant Sandoz (1853-1928)

upload.wikimedia.org/wikipedia...

et de sa femme Olympe née David (1855-1915) artiste peintre. Elle est la nièce du paysagiste Emile François David (1824-1891) né à Lausanne et mort à Rome.Ce sont les parents d'Edouard Marcel, chimiste, sculpteur, peintre et animalier et d'Aurèle administrateur de l'entreprise paternelle qui sont tous deux à l'origine de la création de la Réserve de la Pierreuse. C'est ainsi que j'ai appris que l'hôpital Sandoz avait été construit grâce au don d'Edouard Constant Sandoz .

Peu avant sa mort en 1928, Edouard Constant transmet à ses enfants le voeu de faire construire un hospice à Lausanne destiné à accueillir les personnes atteintes de maladie chronique ou incurable. L'Etat de Vaud fut extrêmement reconnaissant à Edouard C. Sandoz de ce geste qui venait au bon moment, devant trouver une solution à l'engorgement de l'Hôpital cantonal. Aurèle Sandoz demanda que l'on ajoute le nom de famille de sa mère Olympe, David, qui était lausannoise.

C'est en 1932 que fut inauguré le nouvel hôpital. Il complétait ainsi le développement de l'Hôpital cantonal depuis le début du XXe s. qui avait commencé par la Clinique infantile et Maternité en 1916, le Pavillon Bourget (tuberculeux) 1917. Suivra en 1935 l'hôpital Nestlé grâce au don de la société Nestlé.

L'Hôpital Sandoz est devenu sous l'impulsion des professeurs André Delachaux et Yves Saudan, un service de rhumatologie, de médecine physique et de réhabilitation de qualité.Ce bâtiment n'existe plus depuis 1980, remplacé avantageusement par le Centre hospitalier et universitaire vaudois (inauguré en 1982).

Les architectes Charles Brugger (1879-1973) et Charles Trivelli (1878-1956) furent choisi par le conseil d'Etat.

(Photographie Gaston de Jongh, Façade sud de l'Hôpital Sandoz, 9 août 1932, coll. Musée Historique Lausanne)

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Philippe Chappuis
2,142 contributions
20 avril 2020
157 vues
2 likes
1 favori
0 commentaire
1 galerie
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,044
6,528
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.