Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Au royaume de grand-papa biscuit

Au royaume de grand-papa biscuit

1979
Philippe Chappuis

Albinia, un paradis, avec son vaste chalet entouré par un grand jardin, un vieux jardin plein de secrets et de cachettes, oui bien sûr, un cadeau de Pierre Auguste Chappuis pour ses petits-enfants, mais la merveille qu'il est devenu, c'est ce qu'en a fait son fils, notre père, Pierre Yves Abram, le grand nourricier...

Pour nous donner le mieux, inlassablement, prendre soin de ce jardin, préparer la terre, planter et semer, sans oublier de remplir le gros arrosoir qui délicatement incliné mettra juste ce qu'il faut d'eau dans le trou laissé par le plantoir, puis tailler et replanter et vient la longue période des récoltes, beaucoup de légumes, beaucoup de fruits de toute sorte. Sagesse paysanne, ne rien laisser perdre !

Alors, avec l'aide d'Eveline, la grande ronde des confitures, des boîtes de conserves, faites maison et sans égales, des jus de fruit, ces petites pommes tombées qu'on ne jette pas, mises prestement au pressoir.

Devant la maison, l'automne venu, les fruits murissent tranquillement dans les cageots qui embaument l'entrée de la maison, avec son roi, le coing incomparable. Pour ses petits-enfants, grand-papa biscuit était aussi le grand nourricier, un peu rude parfois mais tellement généreux, Alors les cornets se remplissaient à ras bord ...

Reste dans notre mémoire, ce moment partagé dans la douce lumière automnale, cette image de grands-parents accueillants, comblés qui prennent le temps de laisser venir les choses, naturellement, sans précipitation, et d'interrompre un instant leur labeur

Image précieuse, bien sûr indissociable de celle-là....

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Philippe Chappuis, encore une fois je regarde et je me laisse toucher par ces images en profondeur... et en suite en lisant l'histoire de vos bons souvenirs en ce lieu chaleureux ... J'aime

    • Philippe Chappuis

      merci Renata de cette lecture au second degré, qui est aussi un partage. Une enfance heureuse, privilège providentiel et inexplicable, est un viatique, qui, pour ma part, ne semble pas s'épuiser...

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,519
6,702
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.