Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:17:40

Camille SAINT-SAËNS, Concerto pour violoncelle no 1, Franz WALTER, OSR, Edmond APPIA, 1950

3 mai 1950
RSR resp. RTS
René Gagnaux

La forme du concerto pour violoncelle était connue au XVIIIe siècle déjà, par exemple par les oeuvres de Vivaldi, C.P.E. Bach, Haydn et Boccherini. Au siècle suivant, ce genre fut par contre moins fréquent: le premier des deux concertos pour violoncelle de Camille Saint-Saëns (1835-1921) est en outre le concerto pour violoncelle le plus ancien d'un grand compositeur français!

Au tournant de l'année 1873, Camille Saint-Saëns composa plusieurs grandes pages pour violoncelle: le Premier Concerto en la mineur op. 33, la Première Sonate pour violoncelle et piano en ut mineur op. 32, et l'Allegro appassionato en si mineur op. 43, également pour violoncelle et piano. Il est probable que des amis musiciens aient été à l'origine de ces oeuvres, car elles sont dédiées à des violoncellistes français de renom avec lesquels le compositeur se produisait régulièrement. Le concerto fut ainsi dédié à Auguste Tolbecque, un luthier, compositeur, violoncelliste, musicien et professeur français. À cette époque Saint-Saens était organiste à Paris: ce n'est que cinq ans plus tard - en 1877 - qu'il abandonne cette carrière d'organiste - sur l'impulsion de Franz Liszt - pour se consacrer entièrement à la composition et aux tournées concertantes comme pianiste et chef d'orchestre.

Ce premier concerto pour violoncelle fut donné en première audition à Paris le 19 janvier 1873 par l'orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, avec Auguste Tolbecque en soliste.

L' oeuvre, assez brève, est bâtie en un seul mouvement, toutefois avec trois sections bien distinctes, jouées enchaînées ou avec une très courte pause, selon les interprètes: de toute façon elle est à jouer - et à écouter - en un seul tenant, en fait l'ensemble présente l'allure d'une vaste sonate.

"[...] le classicisme latent de cette oeuvre admirable d'équilibre oppose l'élégance de la forme à la vigueur des motifs, et la clarté formelle à un puissant lyrisme. La part belle est faite au violoncelle, exploitant volontiers le registre grave de l'instrument. Le mouvement central constitue le coeur expressif du concerto, l'instrument soliste déployant sa languide ligne mélodique sur le rythme d'un délicat menuet. [...]" Gilles Cantagrel

Contrairement à la coutume, il n'y a pas d'introduction orchestrale: après un court accord de l'orchestre, le violoncelle fait immédiatement irruption, très dominant, avec un thème en tourbillon, ensuite repris par l'orchestre (ce thème va réapparaître au début de la troisème section). L'oeuvre est caractérisée par des riches couleurs; des mélodies mouvantes, largement déployées, de l'instrument solo y sont appuyées, pour la plupart, par le son pas trop épais de l'orchestre, auquel le violoncelle ne passe la parole d'ailleurs qu'assez peu fréquemment.

La seconde section - Allegretto con moto - a l'allure d'un scherzo avec un thème de danse qui, exposé par l'orchestre, s'oppose en contrepoint à une grandiose cantilène du violoncelle. La troisième section est une sorte de récapitulation de l'Allegro du début, mais dans une forme très libre, le soliste introduisant des nouvelles mélodies.

L' enregistrement proposé ici provient d'un concert donné le 3 mai 1950 et diffusé en direct sur l'émetteur de Sottens, dans le cadre du traditionnel concert du mercredi soir. Il est très particulier, car il nous permet d'entendre Franz WALTER en soliste, avec l'Orchestre de la Suisse Romande dirigé par Edmond APPIA: malgré son âge, un enregistrement superbe - très bien conservé par la Radio Suisse Romande resp. Radio Télévision Suisse dans ses fabuleuses archives!

L' enregistrement que vous écoutez...

Camille Saint-Saëns, Concerto pour violoncelle et orchestre no 1 en la mineur, Op. 33, Franz Walter, Orchestre de la Suisse Romande, Edmond Appia, mercredi 3 mai 1950

1. Allegro non troppo - Animato - Allegro molto - Tempo I 05:26 (->05:26)

2. Allegretto con moto - (cadenza) - Tempo I -

Un peu moins vite 05:40 (->11:06)

3. Tempo I, Molto allegro 06:33 (->17:39)

Provenance: Radiodiffusion, Archives RSR resp. RTS

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,737
4,721
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.