Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Heureuse retrouvaille avec le luthier de Premier

Heureuse retrouvaille avec le luthier de Premier

30 mai 2021
Philippe Chappuis

Retrouvaille, oui, mais par laquelle l'histoire née du présent va remuer avec bonheur les images du passé....

Au retour d'une balade à la Dent de Vaulion, par une journée lumineuse, traversant les hêtraies d'un vert si tendre, dans une marche si allègre, descendant vers Premier, que j'en perds mon chapeau..., une voiture nous croise et trouvant mon chapeau gisant à terre, s'arrête et nous le rapporte et c'est l'occasion d'un échange si cordial, que l'homme termine par ces mots " si vous passez par Premier, venez partager une tasse de café, c'est facile c'est au centre du village, en face d'une belle et ancienne ferme occupée par un luthier, c'est facile de me trouver, j'ai une luge devant la maison et ma boîte au lettre est verte !" Arrivé à Premier, pas de doute c'est la boîte aux lettres verte, mais surtout, faisant face à la maison de notre sauveur de chapeau, de l'autre côté de la route, une splendide demeure, providentiellement préservée, portant les stigmates du luthier et notre mémoire ne fait qu'un tour, le souvenir heureux, ancien, d'avoir rencontré ce luthier en visionnant un petit film qui nous avait enchantés: un homme né dans les forêts profondes de Bavière, menant jusqu'ici, à Premier, avec ténacité, une double passion, les instruments à cordes et l'activité paysanne. C'est Hans-Martin Bader qui anime cette maison et que, rentrant chez nous, nous avons eu le plaisir de revoir dans cette visite filmée de Jean-Philippe Rapp en 2017. Certes le ton de ce journaliste est par trop sentimental à notre goût, il serait même possible de couper le son car les images sont puissantes, le personnage s'impose, par son regard, par ses gestes, sa recherche têtue d'indépendance et de véracité, par sa persévérance, par son énergie, par sa lucidité aussi, par la somme d'objets, d'outils qui l'accompagne, tout un univers matériel animé et les chevaux qu'il a réunis autour de lui; il s'impose par tout ce qui doit correspondre chez lui à un acte de résistance.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Philippe Chappuis, eh bien vous savez y faire pour passer d'une bonne histoire à une autre et en plus de partager avec autrui... le film m'a beaucoup plu avec ce personnage vivant et s'exprimant de manière très saine au travers d'une passion complétement ancrée en lui, j'aime

Philippe Chappuis
2,088 contributions
7 juin 2021
27 vues
2 likes
1 favori
1 commentaire
4 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,321
6,469
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.