Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
La pose devant la première voiture

La pose devant la première voiture

Famille
Françoise Clément

Sans savoir à qui des 4 figurants appartenait cette première voiture, au tout début des années 50, ni de quelle marque elle est? Pas une Jaguar, ni une mini... Quelqu'un le saurait-il?

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Dominique Andrey

    La photo a été prise au chalet du Plan du Mont à Charmey.

  • Jean-Luc Hirt

    Et la voiture est une Opel Kapitan 1950

  • Nathalie Andrey

    Philippe dit que c'était au plan du mont et que l'homme de droite était leur employé qui se surnommait petit Julon. Il pense que peut-être la voiture appartenait au Glasson du jeux de quilles mais...?

  • François Tabin

    Il s'agit d'une Opel Capitaine

  • Raoul Volfoni

    En effet, comme l'a indiqué M. Hirt, il s'agit bien d'une Opel Kapitän, mais qui n'est pas de 1950. Elle est équipée de phares de forme bien particulière qui sont inspirés des productions américaines. Avec cet équipement, il s'agit exclusivement d'un modèle produit entre 1938 et 1940. La production des véhicules "civiles" a cessé à l'automne 1940 en Allemagne. La production a repris à partir d'octobre 1948 sous une forme légèrement retouchée, notamment avec des phares ronds beaucoup plus traditionnels.

  • Françoise Clément

    Merci pour ces précisions d'expert! Cela veut dire que la voiture devait déjà avoir quelques centaines, voire quelques milliers, de km au compteur... On ne devait certainement pas changer de voiture aussi souvent qu'aujourd'hui, non?

  • Raoul Volfoni

    Je vous en prie! Quant à votre remarque sur la fréquence moyenne supposée plus faible du renouvellement de sa voiture à cette époque, la réponse, de mon point de vue, est négative! Il y a de nombreux facteurs à considérer. C'était déjà le début des trente glorieuses, et bien évidemment, le statut social (réel ou simulé...) et le pouvoir d'achat étaient déterminants: "Dis-moi dans quoi tu roules et je te dirai qui tu es! ". Les changements fréquents de styles de carrosseries (en particulier dans la production américaine où ils étaient annuels!), méthode appelée "technique du vieillissement avancé" et qui n'avait rien à envier à "l'obsolescence programmée" que nous ne connaissons que trop bien aujourd'hui, permettait de démoder rapidement des voitures qui n'avaient que quelques années. Les avancées technologiques, certes plus lentes à cette époque, pouvaient aussi motiver le remplacement. La démocratisation de l'automobile et celle du crédit à la consommation ont grandement contribué au phénomène. Certaines réparations pouvaient déjà, dans certains cas, atteindre ou dépasser la valeur de voitures usagées. Par ailleurs, il faut aussi tenir compte du marché de la voiture d'occasion qui était, à cette époque, en pleine forme et qui contribuait aussi au remplacement de modèles vieillissants. En substance, on changeait de voitures régulièrement, au plus grand bonheur économique de l'industrie automobile qui mettait tous les moyens en oeuvre pour convaincre le grand public. Enfin, les chiffres de production atteints par l'industrie automobile durant ces années de d'après-guerre sont édifiants.

  • Françoise Clément

    Merci milles fois. J'ai appris beaucoup de choses grâce à votre commentaire, et j'espère que vous continuerez à nous en apprendre. En vérifiant depuis quand une cotation Argus existait, en France, j'ai été surprise de constater qu'elle existe depuis 1927! Il faut donc croire qu'on s'intéressait déjà à cette époque à la valeur marchande de véhicules d'occasion!

Françoise Clément
14 contributions
6 octobre 2009
1,478 vues
3 likes
1 favori
8 commentaires
4 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
101,382
5,907
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.