Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
"Barralhaus" et Alter Spittel, même lieu, 2 histoires

"Barralhaus" et Alter Spittel, même lieu, 2 histoires

14 juillet 2013
Philippe Chappuis

C'est au XVII e s. que Kaspar Jodok von Stockalper acquiert un ancien hospice fondé au XIIIe s. par les Chevaliers de Jérusalem et en 1666, il achève de le reconstruire tel qu'il apparaît encore aujourd'hui, nommé "Alter Spittel". Von Stockalper en fit une résidence d'été de sa famille, qui occupait les 3 étages supérieurs avec une chapelle dédiée à Saint Jacques. Le rez de chaussée et le 1er étage accueillaient les voyageurs pauvres qui pouvaient passer la nuit gratuitement et y recevoir des soins. Une tour d'escalier flanque le bâtiment à l'ouest. En 1802, les moines du Grand Saint Bernard l'occupèrent, dans des conditions très pénibles, avant d'entrer dans le nouvel Hospice construit au col et terminé en 1831. En 1981, il sera acheté et restauré par le Département militaire fédéral.

Cette autre image des 2 bâtiments (Von Hp.Baumeler - Eigenes Werk, CC BY-SA 4.0, commons.wikimedia.org/w/index....)

upload.wikimedia.org/wikipedia...

En 1901, le prêtre savoyard Pierre-Marie Barral (1855-1929) achète une parcelle de 70'000 m2 à la Fondation Stockalper et charge l'architecte milanais Castiglione de la construction de ce bâtiment, la "Barralhaus" , à 3 niveaux, mesurant 7m sur 120 m. Barral était le fondateur 1895 de la Société Missionnaire de Bethléem (SMB). Avec ce bâtiment, il voulait réaliser une maison de vacances à la montagne pour les étudiants de la Société des Missions.Dans son imagination débordante, Barral a surestimé la situation économique de son entreprise et en 1907 il fut contraint d'abandonner son entreprise. Avec la fondation par Pietro Bondolfi d'une nouvelle congrégation sous le nom de Société de la Maison de la Mission de Bethléem et l'ouverture d'un séminaire en 1921, il a été décidé en 1924 de rénover et d'agrandir la Barralhaus pour en faire une maison de vacances pour les séminaristes. Klaus Anderegg, historien et auteur de l'ouvrage Simplon Dorf und Pass, édité en 1986 nous dit qu'à cet époque, la "Z leng Huis" était un bâtiment de vacances et de colonies bien développé avec des salles de congrès et de séminaires dans les locaux mêmes qui avaient été destinés initialement à une brasserie... En 2007, la Barralhaus sera, elle aussi, achetée par le Département militaire fédéral pour servir de logement à la troupe.

Le lieu semble donc avoir attiré deux personnages aux projets ambitieux et hors du commun !

(Source:Klaus Anderegg, historien et auteur de l'ouvrage Simplon Dorf und Pass, édité en 1986)

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Si il y aurait que ces avantages dans la vie d'un moine qui nous font rêver, on le seraient probablement tous.........! L'histoire de l'architecture dans l'idée du grand rêveur, avec tout ce que cela engendre est intéressante.

  • Philippe Chappuis

    Merci Renata, une fois encore, de votre lecture ! Pouvez-vous développer un peu votre idée sur "l'histoire de l'architecture dans l'idée du grand rêveur" ?

    • Renata Roveretto

      Oui cher Philippe, dans un endroit comme celui-ci on ne peut que rêver (pour certain seulement grandement), donc je m'imagine que si cela devrait se faire au travers d'une réalisation architecturale, cela risque rapidement d'être un projet trop ambigu à plusieurs niveaux pour que sa réalisation puisse aboutir d'un seul trait dans la réalité...et par là, l'histoire rend curieuse encore bien plus sur l'avant et l'après du rêve, ici celui du prêtre (Barralhaus)....et me donne l'envie de refaire un petit tour dans les documents divers pour en savoir et comprendre plus sur ce que je ne connaissais encore en rien du tout.

Philippe Chappuis
1,689 contributions
5 avril 2020
80 vues
1 like
0 favori
3 commentaires
1 galerie
Déjà 1,920 documents associés à 2010-2019

Galeries:

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,989
6,170
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.