Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Caméra Club Jura

Le Caméra Club Jura est un club de cinéma non-professionnel du canton du Jura, créé en 1970 et dont le nom d'origine était le Club 88.

Année 1970 - Création du club

Le Club 88 a été créé par quelques mordus de cinéma. Comme le format de l'époque était le double 8, le nom de Club 88 était trouvé. Son but principal : promouvoir la création cinématographique amateur. Le super 8 arrive sur le marché. On coupe, on colle, on sonorise sur des bandes collées par nos soins sur le film monté.

Années 1970 à 1989 - Les années phares du Super 8

Comme dans beaucoup de clubs, les membres du Club 88 accèdent plus facilement à la réalisation. Le Club compte jusqu'à 45 membres et bon nombre de réalisations sont présentées lors des concours internes. Outre les reportages, on a pu y voir plusieurs films de fiction et d'animation. Le club met aussi sur pied des réalisations communes. Il y règne une très bonne ambiance et la motivation des membres est telle que le niveau des films augmente d'année en année. Le Président Jean-René Ramseyer développe un sens critique afin que tous les membres progressent. Il devient lui-même membre du jury national de la Fédération suisse de cinéma amateur.

En 1984, le Club s'allie avec le Club des vidéastes de Montbéliard, présidé par Daniel Seigneur. Un festival "Les étoiles d'or" est mis sur pied et durera 7 ans. Il aura lieu en France, en Belgique et en Suisse.

Le Club organise des projections publiques à Porrentruy. Ces soirées sont prisées car, outre des films de concours, le club y présente aussi quelques reportages tournés dans le Jura et plus précisément en Ajoie ou alors les "actualités de Porrentruy".

Jean-René Ramseyer quitte la présidence en 1989. La succession est difficile, car on commence de parler d'un nouveau format...

Finalement, c'est Philippe Jobé, qui, en tant que vice-président, accepte de reprendre la direction du club. Il aura pour mission la transition du super 8 à la vidéo et de faire en sorte que chaque membre, adepte de l'un ou l'autre format, trouve au Club 88, le chemin qui le caractérise.

Années 1990 à 1993 - Le club en attente

Le club vit une situation particulière. La disparition du super 8 est inéluctable, mais la vidéo (VHS) a du mal de faire son entrée. Le club vit donc des moments difficiles où l'activité est réduite. Les productions sont peu nombreuses jusqu'au moment où quelques membres décident de faire le pas en achetant une caméra vidéo.

Années 1994 à 2005 - Le numérique fait sont apparition

C'est le déclic. En quelques années, tous les membres du club acquièrent une caméra vidéo et les systèmes de montage se modernisent. Avec l'arrivée du numérique et le montage par ordinateur, c'est une véritable révolution qui s'est installée en quelques années.

L'assemblée du Club 88 décide de modifier le nom du club en Caméra Club Jura, clin d'oeil sur l'ensemble du territoire cantonal, car les clubs de Delémont (Arcades 8) et Tramelan ont une activité très réduite.

Aujourd'hui, le club accueille donc des membres de la vallée de Delémont et du Jura Sud. Il a également renoué ses liens avec ses amis de Montbéliard.

Après 15 ans, le président Philippe Jobé quitte ses fonctions. La mission a été accomplie. Il laisse le club avec un dynamisme certain et une notoriété dans le monde de la vidéo.

Années 2005 à 2013 - Diffusion de productions sur les téléréseaux d'Ajoie

Dès janvier 2005, Jacques Déboeuf reprend les rennes et développe la projection des films de membres sur les téléréseaux de la région. Dès mars 2005, un programme mensuel riche et varié est offert au public ajoulot. Il comprend notamment des actualités régionales, des reportages, des documents d'archives ainsi que des fictions.

De 2013 à 2016 - Période transitoire

Après quelques mois d'activités réduites du club, Philippe Schaffter prend les destinées de la société en lançant plusieurs projets novateurs. La couverture de l'actualité et de sujets régionaux initialement traités par le club sont désormais réalisés par les médias régionaux. Cette concurrence va accélérer la fin de la diffusion des films du club sur les téléréseaux.

Dès 2017

Un nouveau président est nommé en la personne de Jacques Daucourt qui souhaite développer les contacts avec la population en proposant des projections publiques régionales et une publication des archives.

Une galerie animée par Jacques Déboeuf Jacques Déboeuf

Voir sur la carte

Le Club 88 change de nom en 2001et devient le Caméra Club Jura. C'est le nouveau logo du C...
0
0
1
Premier logo du Club 88 réalisé par Eliane Chytil-Montavon, dessinatrice-carricaturiste so...
0
0
1
Clip réalisé à l'occasion du 40e anniversaire du Caméra Club Jura. Les membres se présente...
0
0
1
Micro-trottoir réalisé à l'occasion du 40e anniversaire du Caméra Club Jura en 2010. A l'é...
0
0
1
Jingle utilisé par les membres du Caméra Club Jura au lancement de chacun de leurs films.
0
0
1
Photo réalisée au local du Caméra Club Jura à l'occasion de l'accrochage de l'oeuvre réali...
0
0
1
Interview de Jacques Déboeuf (Suisse, 2010), 1min22 Xavier Gindrat, un des membres fondat...
0
0
1
Interview réalisée par Jacques Déboeuf (Suisse, 2010), 2min02 Xavier Gindrat, un des memb...
0
0
1
Repérage
Documentaire de Jean-Luc Eberlin et Jacques Déboeuf (Suisse - 2011), 6min05 Présentation...
0
0
1
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
97,337
5,496
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.