Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Bois de la Bâtie, Genève.

Bois de la Bâtie, Genève.

Genève
Inconnu
Michel Baumgartner

Le nom du Bois-de-la-Bâtie vient de celui d'un fort, le Bastie-Mellié, construit en 1318 et tombé en ruine au XVIe siècle. De tout temps, ce bois a été considéré comme un espace public. Mais ce n'est qu'en 1868 que des notables genevois, les frères Turrettini, rachètent les différentes parcelles et les offrent à la Ville de Genève, à la condition que ce lieu reste une promenade publique «pour l'éternité». Sa forêt naturelle de chêne est considérée comme exceptionnelle dans la région et gérée avec le plus grand soin.

Source : Site Officiel de la Ville de Genève

Numérisation d'une plaque de verre 13 x 18 cm

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    Splendide ce document....

  • Martine Desarzens

    On apprend dans le livre de Dominique Gros "Dissidents du quotidien. La scène alternative genevoise 1968-1987 " aux éditions d'En bas, que 71 ans plus tard le mouvement pour un centre autonome dans son action "la jeunesse sage est morte, la jeunesse impertinente est née", que le célèbre Festival de la Bâtie ainsi que l'AMR Jazz sont nés, véritables institutions culturelles genevoises.