Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Portrait de Victor Desarzens.

Portrait de Victor Desarzens.

Henriette Grindat photographe, était une grande amie de mes parents.

Cette grande photographe est une artiste suisse que j'ai eu le privilège de connaitre.

Elle a fait cette photo dans notre appartement de la ferme de Bethusy à Lausanne.

Mon père avait fondé l'Orchestre de Chambre de Lausanne l'OCL; qui a toujours été son 5èm enfant....

Ferme de Bethusy;http://www.notrehistoire.ch/group/victor-desarzens/photo/33723/

C'est Lélo Fiaux, peintre qui les a présenté en 1945; leur amitié à duré toute leur vie, jusqu'au décès de mon père.

Lélo Fiaux voir ;http://dbserv1-bcu.unil.ch/persovd/detailautcent.php?Cent=1&Num=222

Jusqu'à la mort de mes parents Henriette est resté une grande amie de la famille Desarzens, elle a fait des photos de notre père Victor, violoniste, puis chef d'orchestre, à Bethusy à Lausanne, de notre mère Louky, de nous enfants, et des amis invités à Aran dans la maison familiale....

Au décès de notre père, Henriette m'a prise dans ses bras et m'a dit ; … « après la mort d'Albert (Yersin, son mari)...la mort de ton père me rend définitivement orpheline »....

...."Atteinte jeune de la poliomyélite, Henriette Grindat effectue son gymnase de 1941 à 1944 à Lausan, puis obtient un diplôme de photographe (Lausanne et Vevey, 1945-1948) chez Gertrude Fehr.

En 1948, Henriette Grindat monte son atelier de photographie personnel à Lausanne et publie son travail dans plusieurs magazines et quotidiens suisses.

Henriette Grindat s'installe à Paris en 1949 ; elle travaille pour différents journaux et diverses maisons d'édition (Bordas, Arthaud, Seuil). S'efforçant de perpétuer la magie de Lautréamont, Henriette Grindat expose dans la capitale française où ses œuvres séduisent, entre autres, André Breton, Man Ray, René Char et Albert Camus. Ces deux derniers lui proposent d'éditer un livre en trio. Achevé en 1952, La postérité du soleil ne paraît qu'en 1965, soit cinq ans après la mort de Camus. Photographiant au Rolleiflex, Henriette Grindat développa aussi un travail plus personnel proche des surréalistes, puis de la photographie humaniste.

Henriette Grindat expose en Italie (Florence, Milan), aux Etats-Unis (Chicago) et à plusieurs reprises en Suisse, notamment à Lausanne. Elle obtient le Prix fédéral des arts appliqués en 1952, 1953 et 1954.

Quelques jours après le décès de son compagnon, le graveur Albert Yersin, Henriette Grindat se suicide, le 25 février 1986. Ses travaux font l'objet de grandes rétrospectives au Kunsthaus de Zurich (1984) et au Musée de l'Élysée à Lausanne (1995).....

*"*extrait de la biographie de Henriette Grindat de Wikipédia"

Henriette Grindat, photographe, voir :http://www.notrehistoire.ch/photo/view/37469/

Victor Desarzens ;http://www.lausanne.ch/view.asp?DocId=28994

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Chère madame Martine Desarzens, merci pour cette intéressante documentation avec ce très beau portrait de votre cher père Victor Desarzens. Toutefois je vous signale, que le lien pour Lélo Fiaux ne fonctionne pas et le dernier lien pour Victor Desarzens donne sur error 404. Me voyez désolée, et recevez très chère Martine mes amitiés les plus sincères... Renata

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,094
6,530
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.