Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

La Fête de Pâques des garçons bouchers Repérage

8 avril 2015
Lausanne
Sylvie Bazzanella
Sylvie Bazzanella

Lausanne fêtait jadis, avec une particulière animation, le corps de métier bien représenté qu'est celui des bouchers. Traditionnellement, la Fête des garçons bouchers, l'une des plus anciennes manifestations lausannoises, se déroulait le lundi de Pâques.

La confrérie des bouchers apparaît déjà dans l'histoire lausannoise en 1343, c'est en 1552 que le traditionnel et célèbre ramassage des œufs revêtit sa véritable signification. Il faut dire que cette année là, un garçon boucher fort bien fait de sa personne, livra querelle à un étudiant coupable de lui avoir ravi le cœur de sa belle. En 1558, les membres de la corporation des garçons-bouchers, charcutiers et tripiers de Lausanne instituaient la «Fête des œufs» en souvenir de leur loyal compagnon. Depuis elle fut célébrée avec parfois de longues coupures.

Un cortège haut en couleurs, riche en casquettes et culottes noires, blouses de satin blanc, ceintures rouges, emmenés par de magnifiques cavaliers défilait en ville, par Chauderon, Montbenon, St-François, les rues du centre, de l'Université, la Borde... Boeufs plantureux parés de guirlandes, groupe instrumental en grands uniformes, groupe de tambours, drapeaux, bannières, groupes de cyclistes fleuris, délégation des laitiers, char fleuri, voitures de fantaisie... De gracieuses jeunes filles en blanc, avec grande écharpe rouge en sautoir. Des enfants tout de blanc ou de rose vêtu portaient de légers arceaux de verdure et de fleurs. Partout, affluence et enthousiasme du public.

Cortège du syndicat des garçons bouchers à la place Chauderon, vers 1910

https://musees.lausanne.ch/SGCM/Consultation.aspx?id=142467&Source

La course aux oeufs se tenait à Montbenon, puis bien des années plus tard, à Beaulieu. Avec l'installation du Comptoir suisse, la manifestation se déplaça à Vidy. Y était organisé un match de football entre bouchers et boulangers, traction à la corde, course aux sacs, etc…

Aux abattoirs dans l'une des grandes halles décorée de verdure, après une collation, c'était joie, danse; une animation du tonnerre ! Et le soir, au Splendid, il y avait bal, entrecoupé de productions clownesques et acrobatiques.

Portrait de l'orchestre Jazz-Band des abattoirs du syndicat des garçons bouchers à la place Saint-François.

https://musees.lausanne.ch/SGCM/Consultation.aspx?id=144086&Source

Cortège des garçons bouchers à l'avenue Benjamin-Constant, en 1950

Document Anne-Marie Martin-Zürcher

Mais beaucoup de traditions se perdent...

Afin de faire revivre cette vieille tradition lausannoise, la «Chorale» et la «Section du personnel de la boucherie de Lausanne», organisent chaque année la «Course aux oeufs des bouchers» qui se déroule sur l'esplanade du Châtaignier au Mont-sur-Lausanne. Elle est suivie par une course pour les enfants et un concert de la «Chorale des bouchers de Lausanne». En soirée un bal champêtre est organisé.

Découvrir la légende à l'origine de la Fête des garçons bouchers sur :

http://dx.doi.org/10.5169/seals-178056 page 2 et 3.

retro.seals.ch (ETH-Bibliothek), http://retro.seals.ch

Sources : Feuille d'Avis de Lausanne, 19 avril 1938 - Gazette de Lausanne, 4 avril 1952 - Le Régional, 6-7- avril 2006 - Nouvelle Revue de Lausanne, 19 août 1978.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,155
4,660
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.