Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Genève, le théâtre des Marionettes Repérage

Pour le ravissement de petits et des grands, le Théâtre des Marionnettes de Genève est la plus vieille institution théâtrale de Suisse dévolue à cet art encore en activité. Le TMG a pour origine la compagnie des "Petits Tréteaux" fondée en 1929 par Marcelle Moynier (1888-1980), élève d'Émile Jacques-Dalcroze, Laure Choisy et Jane Falquet. Ce théâtre gardera ce nom jusqu'en 1941. Le groupe de marionnettistes genevois monte un premier spectacle en 1930, à l'Athénée de Genève. D'emblée ce fut le succès et depuis, de nombreuses pièces furent crées.

De gauche à droite: Melle Choisy, Mme Ruvina et Melle Marcelle Moynier (1946), photo F. Bertrand Genève.

A ses débuts, les spectacles sont produits dans des salles louées puis en 1940, Marcelle Moynier transforme son appartement de la vieille ville pour faire jouer ses créations devant 80 personnes. Remarquons qu'en 1937, la troupe est invitée à jouer à Paris lors de l'Exposition Universelle, où elle rencontre un succès considérable. En 1941, les "Petits Tréteaux" prennent le nom des "Marionnette de Genève" et deviendra "Théâtre de Marionnettes de Genève" en 1984, quand la troupe rejoint la nouvelle salle de spectacle, construite spécialement pour elle, à la rue Rodo.

Sous l'impulsion des différents directeurs comme Marcelle Moynier, Nicole Chevallier, John Lewandowski, Guy Jutard et Isabelle Matter, le Théâtre de Marionnettes de Genève est devenu une institution vivante et engagée.

De nos jours, de nombreuses marionnettes ont été conservées et cette collection forme un vrai trésor dont une partie a été présentée lors d'une exposition à Genève en 2017.

Un garde (1960)

Histoire des marionnettes:

Il faut certainement remonter très loin dans le temps pour retrouver l'origine des ces petites poupées de notre enfance et qui continuent aujourd'hui à divertir les petits et les plus grands. Le berceau fut certainement la Chine avant que les marionnettes gagnèrent leur droit de cité en Italie puis dans toute l'Europe. Elle eurent avec Gignol, Pierrot, Polichinelle... leur heures de gloire avant de pratiquement tomber dans l'oubli, ce théâtre étant considéré comme un art mineur. Dès les années 50, ce type de création reviendra en force, comme le TMG et le théâtre de Salzbourg.

Quelques marionnettes de l'exposition:

Pamplemousse et Oncle orange 1977

Quelques techniques:

  • Les marionnettes à fil
  • Les marionnettes à tringle
  • Les marionnettes à tige
  • Les marionnettes à gaine
  • Les marionnettes de table
  • Les marionnettes d'ombre produites par projection sur un écran

Le Diable et la Mort

Noble le lion

Le bâtiment et l'entrée (à droite) du théâtre de marionnettes de Genève

Sources:

  • Flyer de l'exposition aux SGI, à Genève ( automne 2017)
  • Scriptorium, BCU, Lausanne
Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Albin Salamin
1,886 contributions
23 octobre 2017
1,038 vues
3 likes
0 commentaire
1 galerie
Déjà 2,820 documents associés à Avant 1900

Galeries:

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,728
4,719
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.