00:00:00
00:06:43

Après 17 ans, Yverdon retrouve Lausanne dans l'élite et domine

5 août 2023
David Glaser, reporter FONSART

« Le football n’est pas une question de vie ou de mort, c’est quelque chose de plus important que ça » soliloquait Bill Shankly, légendaire entraîneur du Liverpool FC qui aurait eu 100 ans cette année 2023. Yverdon n’a pas joué en ce dimanche d'été chez son voisin du bord du lac comme s’il avait été question d’une finale de la Coupe Libertadores entre Fluminense et Argentinos Juniors ou d'une question de match à la vie, à la mort, ça non. Mais le club promu a créé la sensation en battant une équipe du Lausanne Sport ultradominante chez elle. Un premier derby vaudois de première division nationale depuis... 17 ans, c'est historique.

On sentait le coach de l’escouade blanche et bleue Ludovic Magnin frustré et malheureux, sa voix avait du mal à trahir ces deux sentiments dominants. Son ambition est de jouer les premiers rôles dans cette Super League hyper compétitive avec quatre romands, les deux clubs lausannois, le LS et Stade Lausanne Ouchy, Yverdon et Servette FC. Après trois journées de championnat, l’équipe du LS est en déficit de réussite mais montre un visage réjouissant. On ne peut pas cacher ses sentiments quand on aime le beau jeu. Il y aura des jours plus heureux, 1 point sur 9 possibles, c'est peu. Après une défaite acceptable contre le champion en titre Young Boys en ouverture du championnat puis un nul à domicile face à GZ, cette défaite face au voisin passe mal.

A l'opposé, l’équipe de Marco Schällibaum a offert un spectacle minimal mais efficace. Simple souvent, brouillon aussi mais diablement opportuniste. Pour le retour d’YS en première division suisse, c’est donc un coup de maître. La victoire des "géants verts" du Nord-vaudois, des "tue-bailis" du Lac de Neuchâtel a été acquise dans les arrêts de jeu, avec un but d’Evans Maurin, son deuxième en deux matchs. Le spectacle n'était pas que sur le billard. Les supporters des deux camps d’abord absents une quinzaine de minutes pour protester contre des sanctions des autorités du foot, jugés disproportionnées, ont mis le feu en s'installant dans les travées et n’ont pas hésité à s’invectiver après avoir brillés par leur silence, soutirant des sourires ou des regards atterrés, la tribune lausannoise lançant des « YS, on t’enc… » pas du meilleur esprit à leurs adversaires du jour. Ce qui a entraîné une réponse du KOP vert du tac au tac par la même verve poétique, des « on t’enc… » intercalés entre deux « Lausanne » criés par les Loz Boys. On s'amuse comme on peut.

L’ambiance dans ce stade de la Tuilière était un peu terne par moment, la température n’aidant en rien mais peu importe, le spectacle de voir un match de Super League dans un écrin aussi confortable pour les yeux aura ravi les 7500 spectateurs. La chaleur émanait des vapeurs houblonnées et des sourires soulagés des membres de la Confrérie du LS qui croient malgré le démarrage timide de leur équipe dans le travail de Ludovic Magnin et des siens. Et on pourrait même inscrire quelque part dans le local des "Confrères" un autre aphorisme du grand coach écossais des Reds "if you’re not sure what to do with the ball, just pop it in the net and we’ll discuss your options afterwards"; ce qui veut dire quelque chose comme "si tu ne sais pas trop quoi faire du ballon, propulse-le dans les filets et on parlera des options après coup." Un message que Coach Ludo a dû envoyer à ses troupes, sans nul doute.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur David Glaser,

    oui le football n’est pas une question de vie ou de mort, bien d'accord, d'ailleurs le foot à la base est du jeux et du sport, ce qui est à mon avis très bien. Par contre en parlant de ce qu'implique le foot autour de lui la question de vie ou de mort ne s'arrête pas à la question, et ne peut malheureusement en aucun cas tout simplement être balayé car tout autour de ce sport les mauvais traitement d'êtres humains et la mort visible ou invisible existe bien réellement.

    Espérons que l'on puissent un jour revenir au jeux pur et simple sans tous les méfaits pour les plus pauvres de ce monde

    Amicalement Renata

8 août 2023
26 vues
0 like
0 favori
1 commentaire
4 galeries
00:06:43