Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Un jour de la Toussaint vécue par des enfants ou la mort apprivoisée !

Un jour de la Toussaint vécue par des enfants ou la mort apprivoisée !

1 novembre 2011
Martine Desarzens
Martine Desarzens

Il y a une dizaine d'années, j'ai vécu une histoire de mort et de cimetière avec mes petits enfants Mathieu et Mathilde.

Je vous raconte....

Depuis pas mal de mois ma petite fille Mathide âgée de 7 ans exprimait le vœux de visiter un cimetière.

A cet âge, cette demande est fréquente, l'enfant perçois la mort d'une manière très différente que l'adulte. Il comprend ce que l'on dit de la mort et il peut en parler. Elle est perçue comme normale pour les adultes, surtout pour les personnes âgées, mais pas nécessairement pour l'enfant et ses proches. L'enfant apprend à mieux gérer ses angoisses face à la mort. La mort des animaux par exemple, est souvent un moment de confrontation forte avec cette réalité.

Le jour de La Toussaint 2011, mes petits enfants Mathieu 10 ans et Mathilde 8 ans, étaient en visite chez moi, le temps était frais mais magnifique, je leur propose de se rendre au cimetière du Bois-de-Vaux pour visiter un cimetière et fleurir la tombe de leurs arrière grand-père Victor Desarzens.

Aussitôt dit, aussitôt fait !

Nous descendons à Vidy d'un pas alerte, quelle belle balade !

Arrivés au cimetière, chaque enfant choisi une plante à la boutique et nous voila partis dans ce magnifique espace construit par l'architecte Alphonse Laverrière en 1922. voir ;http://www.appl-lachaise.net/appl/article.php3?id_article=3153

Le temps est splendide, le parc du cimetière est magnifique avec des feuilles automnales de toutes les couleurs !

Mathieu lit les prénoms sur les plaque mortuaires, il trouve "Mathieu, Mathilde", mais ni Martine ni les prénoms des ses parents........Guillaume et Catherine......

Nous croisons beaucoup d'adultes qui s'activent sur les tombes de leurs proches, ils saluent les deux enfants et me sourient en me disant qu'ils ne voyaint pas souvent des enfants dans cet endroit.

Mathilde explique que c'est elle qui voulait visiter un cimetière et qu'îls vont voir la tombe de leur arrière garnd-père et qu'elle se réjouit de cette visite !

A la vue d'un angelot sur une croix, Mathilde pose la question de savoir qui est enterré dans cette tombe avec un ange en sculpture; Mathieu lit les phrases d'adieu à un enfant.....nous parlons de cet immense épreuve et grand chagrin que vivent des parents et des familles à la mort d'un enfant, très tranquillement un dialogue s'établi entre Mathieu et sa petite soeur sur la mort, la séparation, la tristesse, le chagrin.....

Mathilde dit qu'elle est si heureuse de vivre et que son frère soit également encore en vie.

Nous arrivons à la tombe de la famille; les enfants posent leur plante.

Ils lisent les prénoms sur la plaque; Eric, mon grand oncle, Sophie et Charles mes grands parents, Gertrude et Elsy mes tantes chéries, Louky et Victor leurs arrières-grands parents, mes parents..les dates; 1918, 1930, 50, 70,.......

Je leur parle des membres de la famille, pour chacun une petite anecdote.....un souvenir de mon d'enfance des oncles et tantes, des grands-parents......

Nous regardons l'ancienne plaque consacrée à leur arrières-grands parents; Louky et Victor Desarzens mes parents.

En 2011, Municipalité de Lausanne a informé la famille qu'elle voulait rendre hommage au Chef fondateur de l'Orchestre de Chambre de Lausanne en gardant à vie la tombe de celui-ci.Bel hommage à notre père; la famille a été très touchée et reconnaissante !

Mathieu et Mathilde trouvent que cette pierre, ce granit rouge est bien plus beau que la première plaque.

Je leur explique que la Ville de Pully a rendu ce même hommage à Charles Ferdinand Ramuz; ainsi chaque ville à son artiste vaudois!

Puis je leur explique que la nouvelle pierre tombale est un morceau de granit "rouge collonges », boule erratique de l'ère glaciaire de provenance d'une carrière près de St. Maurice, que je l'vais choisie pour cette belle couleur naturelle.

Il est midi, les enfants ont faim, la balade et la mort, ça creuse!

Nous allons casser la croute dans un bistrot au bord du lac, au moment du dessert, Mathilde dit combien elle est contente de savoir où je serai enterrée à ma mort, Mathieu aussi se réjouis de cette nouvelle, il dit qu'il viendra me voir, Mathilde dit qu'à ma mort elle vivra dans mon appartement avec Mathieu..... la mort perçue par les enfants...quelle belle histoire de vie !

La journée se termine par un jeu de Scrabble........

Puis un téléphone de Mathilde à sa maman pour lui raconter la visite au cimetière !

Voir la tombe en 2013:http://www.notrehistoire.ch/group/victor-desarzens/photo/48278/

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
100,618
5,822
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.