Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Passeport suisse émis par le Conseil d’Etat de la République et Canton de Neuchâtel pour le citoyen Edmond Röthlisberger

Passeport suisse émis par le Conseil d’Etat de la République et Canton de Neuchâtel pour le citoyen Edmond Röthlisberger

19 mars 1884
Conseil d’Etat Neuchâtel
Stéphane Thurnherr

Le passeport numéro 25 a été émis pour Edmond Röthlisberger (1858-1919), artiste, originaire de Berthoud et domicilié à Neuchâtel qui se rend en Grèce et en Turquie.

Edmond Röthlisberger est le frère cadet de William Röthlisberger (1862-1943), peintre bernois bien connu ayant fait carrière à Neuchâtel.

Edmond fera carrière comme musicologue, selon sa fiche sur montmollin.ch : « Etudes à Leipzig (1875-1882), puis atteint de la crampe des écrivains, il rentre à Neuchâtel en 1882, où il se consacre alors à la théorie musicale, la composition et l'étude des oeuvres de grands maîtres. Membre fondateur de la Société de Musique de chambre de Neuchâtel (1882), professeur d'harmonie et d'histoire de la musique à l'Ecole supérieure de jeunes filles (1887), directeur de la société chorale de Neuchâtel (1889-1907), membre fondateur puis président de l'Association des Musiciens Suisses (1901-1919), a écrit plusieurs articles relatifs à l'histoire musicale de la région. »

Il est également le père de Dorette Berthoud (1888-1975), écrivaine à qui l’on doit plusieurs biographies et notamment celle de Léopold Robert.

Son signalement donne son âge, sa taille et son apparence, mais pas sa date de naissance.

« Le Conseil d’Etat de la République et Canton de Neuchâtel invite les Autorités civiles et militaires à laisser passer et circuler librement le … ». En quelque sorte, avec ce document, l’exécutif se porte garant d’un de ses citoyens.

Le document est suffisamment important pour que le Président du Conseil d’Etat le paraphe. Il est signé par Robert Comtesse (1847-1922), conseiller national et futur Président de la Confédération.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Stéphane Thurnherr
134 contributions
10 février 2022
17 vues
2 likes
0 favori
0 commentaire
4 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,617
6,676
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.