Genève Cornavin

Genève Cornavin

Alexandre Cornu

Copie de l'ancienne locomotive "Limmat" du "Spanisch-Brötli-Bahn" premier train à circuler en Suisse sur la ligne Zurich - Baden, locomotive construite par l'usine Emil Kessler à Karlsruhe en 1847.

Cette copie a été construite à l'occasion du centenaire de la mise en service de la ligne (1847) Zurich - Baden par les ateliers SLM Winterthur.

Le lieu a été identifié par M Michel Gasser et la locomotive par M Albin Salamin.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Albin Salamin

    Copie de l'ancienne locomotive "Limmat" du "Spanisch-Brötli-Bahn" premier train à circuler en Suisse sur la ligne Zurich - Baden, locomotive construite par l'usine Emil Kessler à Karlsruhe en 1847. Cette copie a été construite à l'occasion du centenaire de la mise en service de la ligne (1847) Zurich - Baden par les ateliers SLM Winterthur. Probablement lors de l'une des démonstrations qui eurent lieu dans toute la Suisse. Je crois qu'elle se trouve actuellement au musée des transports à Lucerne, mais fonctionne encore.

  • Michel Gasser

    Il s'agit définitivement de Genève-Cornavin, reconnaissable par sa marquise typique au premier plan. Photo prise depuis Montbrillant, à l'extrémité Lausanne juste avant les entrepôts de la rue des Gares. Le tome 2 du livre de G.Ploujoux "Les transports publics dans le canton de Genève" montre dans le chapitre 16 dédié à la gare de Cornavin une photo aérienne datée des années 1940, qui permet d'identifier plusieurs éléments apparaissant sur l'image présentée ici.

  • Jean-Georges Mallet

    Je regrette de devoir contredire Monsieur Gasser, mais je ne crois pas qu'il puisse s'agir de la gare Cornavin. La dernière voie de Cornavin (au premier plan) est surélevée par rapport à la chaussée, ce qui n'est pas le cas sur la photo. L'architecture au fond ne me semble pas correspondre à celle de la place Cornavin. La partie vitrée de la marquise de la gare Cornavin est différente de celle qu'on voit ici. J'ai exclu Lausanne et St. Gall (qui ont des marquises en forme de dômes), ainsi que Zurich et Lucerne (gares en cul-de-sac). Il reste Berne, éventuellement ?

  • Michel Gasser

    J'ai longtemps eu un doute, effectivement en raison de la non-surélévation du quai au 1er plan. Néanmoins, après une 2e vérification de la photo aérienne, c'est bien de Cornavin qu'il s'agit. On y retrouve le passage de service par-dessus les voies ainsi que l'aiguillage. La photo a été prise à l'extrémité côté Lausanne le long de la rue des Gares où la voie n'est pas surélevée en raison des entrepôts qu'elle dessert et qui se trouvent juste en dehors de l'image à gauche. Les bâtiments en arrière-plan concordent, mais ce ne sont pas ceux de la place de Cornavin, mais déjà ceux de la rue de Lausanne. La maison à la façade claire au centre tout en haut est dans la rue de Monthoux.

  • Guy-Alain Princivalle

    J'ai habité au 7 de la rue des Gares de 1955 et 1967. Donc je peux confirmer qu'il s'agit bien de Cornavin. L'endroit où il y a les spectateurs n'est pas un quai. Celui-ci commence après la barrière en bas à droite (au dessus du passage des Alpes) pour les trains vers La Plaine, avant la construction de la 3e voie, quand ils ont électrifié la ligne de La Plaine.

  • Claire Bärtschi-Flohr

    Quelle coincidence. J'ai aussi habité au numéro 7 de la rue des Gares, mais de 1939 à 1943 (de mes premiers jours à l'âge de quatre ans)!!! Alors, mes souvenirs ne sont pas très fiables !!!

  • David Gysler

    En complément des explications de M. Salamin, je Louis ajouter que le Spanisch Brötli Bahn a effectué une tournée en Suisse en 1947 et que la photo a été prise lors de son passage à Genève. Il a d'ailleurs circulé sur la ligne Genève-La Plaine et l'on trouve des photos d'un arrêt en gare de Vernier-Meyrin.

  • Renata Roveretto

    Eh oui, c'est encore et toujours aussi prenant les petits trains...de quoi papoter entre enfants un moment !

Alexandre Cornu
227 contributions
9 mars 2013
1,226 vues
2 likes
0 favori
8 commentaires
3 galeries