Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
André PERRET, courte biographie, portraits 1937-1951

André PERRET, courte biographie, portraits 1937-1951

René Gagnaux

Portraits d'André Perret, de gauche à droite et de haut en bas: Photo Helios, Le Radio du 22 octobre 1937 en page 1750 -- Photo ??, Radio Actualités du 15 octobre 1942, No 42, page 1137 -- Photo Boissonnas, Genève, Radio Actualités du 26 avril 1950, No 17, page 710 -- M.Düss, Genève, Radio Télévision du 3 août 1951 en page 1200

André PERRET - Pianiste et pédagogue genevois - 06.10.1920, Genève - novembre 1979

"[...] André Perret avait montré très tôt des dispositions pour la musique, et avait été initié au piano par son oncle dès l'âge de cinq ans. C'est à Genève qu'il entreprend ses études musicales, dès 1934: il a pour professeur Johnny Aubert, pour le piano, et, pour les branches théoriques, Ch. Chaix et Henri Gagnebin. Ayant obtenu son prix de virtuosité en 1938, André Perret se rend à Paris où il est admis, au Conservatoire, dans la classe de Lazarre Lévy. [...]"

André Perret en 1938 dans la classe de Lazare-Lévy au Conservatoire national de musique de Paris, une photo mise sur Facebook par Frédéric Gaussin*, qui fut élève de Agnelle Buntervoët*

"[...] Il a alors pour condisciple Harry Datyner, qui, lui, travaille avec Marguerite Long. Il remporte, en 1940, un premier prix qui lui permettra de donner plusieurs concerts à Paris.

Mais c'est la guerre: André Perret rentre en Suisse, où il remporte le premier prix du Concours d'exécution musicale (alors national) [...]"

Publié dans la revue Le Radio du 17 octobre 1941, No 42, en page 1314: Paul Ladame, de Radio-Genève, recueille les déclarations de lauréats du Concours national d'exécution musicale, à Genève. De gauche à droite: Willy Urfer (flûte), Madeleine Depraz (piano), Fritz Mack (chant), Heidi Zumbrunn (chant), Blanche Honegger (du Quatuor Honegger) et André Perret (au piano), Photo Hélios

André Perret "[...] débute une carrière brillante qui lui permet en Suisse de jouer sous la direction de chefs tels qu'Ansermet, Mûnch, Rosbaud, Scherchen, Schuricht, Janigro.

Nommé en 1943 professeur de virtuosité au Conservatoire de Fribourg (poste qu'il conservera jusqu'en 1973), André Perret se consacre désormais de plus en plus à l'enseignement, au détriment de sa carrière de soliste. Car, en 1949, il est nommé à Genève, dont il dirige les classes supérieures de piano, ainsi qu'une classe de virtuosité, aux côtés de Louis Hiltbrand, de Nikita Magaloff, enfin d'Harry Datyner.

Ce pianiste laisse le souvenir d'un homme sensible et bienveillant, qui avait avec ses élèves un contact excellent, et un dévouement à toute épreuve à leur égard: un maître qui savait, dans ses cours, beaucoup prêcher par l'exemple. De sa famille, de ses élèves aussi, le Journal de Genève partage l'affliction. [...]" cité de l'hommage publié à son décès dans le Journal de Genève du 20 novembre 1979 en page 16, signé "J.C.P.", probablement Jean-Claude Poulin

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
René Gagnaux
1,290 contributions
22 mars 2019
60 vues
0 like
0 commentaire
1 galerie

Galeries:

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,796
4,725
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.