Face sud du château de Pregny

Face sud du château de Pregny

En 1822, Auguste Saladin de Lubières acheta un domaine à Pregny et y construisit sa maison en 1825 appelée « Pavillon de Pregny ». Sa maison, conçue par Luigi Bagutti entre 1822 et 1825 dans un style grec, surplombait la colline avec une vue sur le lac Léman.

En 1855, le domaine est racheté par le baron Adolph Carl von Rothschild (branche allemande de la famille) qui démolit le « Pavillon de Pregny » en 1858 et modifia le profil du coteau par de gigantesques terrassements.

En 1858, en attendant la construction de son nouveau château, Adolphe de Rothschild construit une villa nommée «Port Rouge» au bord du lac.

Le château, édifié entre 1858 et 1860, sur des plans de George Henry Stokes et certainement de Joseph Paxton, possède une emprise au sol de 1 126 m2. Le château possède une composition monumentale tripartite néo-Louis XVI, marquée d’avant-corps sur les deux façades s’accompagnant de balcons à balustrade et d’un très riche décor sculpté de feuillages et de vases. La façade, donnant directement une vue sur le lac Léman, possède un avant-corps central en saillie circulaire baroque et un ample jeu d’escaliers de part et d’autre de l’esplanade. Le château n'avait pas de toit mais était recouvert d'une terrasse à l'italienne. La demeure est principalement destinée à abriter la collection de peintures et d'objets d'art amassée par Adolph, notamment des objets en cristal de roche (il acquiert la collection du grand-duc de Bade) et en pierres semi-précieuses. L'aménagement intérieur est réalisé par Eugène Viollet-le-Duc. Le château compte, notamment comme décoration, des meubles du XVIIIe siècle et des toiles de Goya, Rembrandt ou encore Fragonard.

En 1870, Adolph légua le château de Pregny ainsi que son domaine à Julie de Rothschild, ne conservant personnellement que la partie du domaine touchant le lac et la villa «Port Rouge». Le domaine est donc coupé en deux parties.

En 1872, l'architecte Francis Gindroz ajouta des combles mansardés à œils-de-bœuf, connotation Napoléon-III, destinée à créer des chambres pour le personnel.

En 1907, à la mort de Julie, le château est rétrocédé à Maurice de Rothschild (neveu de cette dernière, issue de la branche française de la famille). Au début, le domaine ne l'intéresse pas. Le château sert alors à entreposer les collections d’œuvres d'art et autres objets de valeur de la famille. Cependant, en 1940, à la suite d'un décret du 6 septembre 1940, Maurice de Rothschild est déchu de sa nationalité française par le régime de Vichy. La famille est alors contrainte de s'exiler au château de Pregny (abandonnant alors le Château de Boulogne-Billancourt saccagé pendant l'occupation).

En 1957, lors du décès de Maurice de Rothschild, celui-ci lègue son domaine à l'État de Genève tout en conservant un droit d’usufruit pour la famille Rothschild. Le château sera ensuite occupé par son fils Edmond de Rothschild et son épouse Nadine de Rothschild. De 2017 à 2021, le château est habité par Benjamin de Rothschild et Ariane de Rothschild, puis seulement par cette dernière depuis 2021.

upload.wikimedia.org/wikipedia...

Source : Château de Pregny, Jérémy Toma (2018) d'après l'oeuvre Pregny, commune genevoise et coteau des altesses, Guillaume Fatio (1947).

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!