Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Les fresques baroques du tessinois Carlo Antonio Bussi

1 janvier 1688
Fresques de Carlo Antonio Bussi. Photo de AndreasPraefcke/ wikipédia
Marianne Carron

Carlo Antonio Bussi est né en 1658 à Bissone, au Tessin.

Il est le deuxième des huit enfants du peintre Giovanni Francesco Bussi. (Il semblerait que la famille Bussi ait produit un grand nombre d'artistes et artisans baroques). Devenu peintre lui aussi, il réalisera des fresques dans de nombreuses églises et monastères principalement en Haute- Autriche et en Basse-Bavière, dont la cathédrale de Passau.

En 1682, Carlo Antonio épouse Marguerite, la fille de Carpoforo Tancela, un peintre réputé avec qui il oeuvre, et qui fut probablement son professeur et mentor.

En 1685 son beau-père décède, il achève alors les travaux que celui-ci avait commencé : le premier cycle de fresques du choeur de l'église paroissiale de Saint Carpoforo à Bissone, et les fresques de la nef de la cathédrale baroque Saint Etienne de Passau, en Bavière.

Le concert des anges. Détail de la Cathédrale St Stephan de Passau.

Carlo Antonio Bussi décède brusquement en 1690, à 32 ans, alors qu'il réalise des fresques pour l'église de Saint-Égide à Vöcklabruck (Haute-Autriche).

Dörflkirche. Chapelle de Vöcklabruck construite en 1688. Architecte : Carlo Antonio Carlone. Fresques : Carlo Antonio Bussi.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Marianne Carron
448 contributions
27 mars 2013
1,348 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
4 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,355
6,240
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.