Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Le Maître au Gros Nez, un sculpteur anonyme ou Hans Bildhauer ?

13 juillet 2010
Marianne Carron
Marianne Carron

Bas-reliefs polychromes de 1506 : St. Marie-Madeleine et St. Pierre.

Sculptés dans du bois de tilleul, ils mesurent environs 110 cm.

Le Maître au gros nez est un sculpteur de style gothique tardif, d'inspiration allemande, dont on ignore le nom. On suppose qu'il s'agit de Hans Bildhauer, qui résida entre 1503 et 1508 à Fribourg, et auquel la ville accordait un statut envié d'employé semi-officiel auquel elle payait son loyer à l'hôpital.

Premier artiste à avoir ouvert son atelier à Fribourg - ville prospère mais encore peu dotée en œuvres d'art - le Maître au gros nez avait l'un des 5 ateliers les plus importants, quand au début du XVI siècle, elle devint un centre régional de production de sculptures. On retrouvera de ces pièces en France et en Italie.

Son atelier qui comportait 2 ouvriers et un apprenti déménagea par la suite dans d'autres villes où il trouvait de nouveaux chantiers; Berne, Soleure et Zurich. En dehors de la sculpture, il devait répondre à d'autres demandes ; mobilier, décors, plafonds, lambris, objets utilitaires ou décoratifs, ...

Le style du Maître au gros nez. Les pièces sorties de ses ateliers ont une physionomie spécifique, d'où ce surnom. Il est possible que l'artiste lui-même aurait eu tendance à marquer un trait physique qui lui était propre ( il y a une forte part d'autoportrait dans les oeuvres inventées). La grande personnalité de ses oeuvres, si vivantes et présentes, son originalité et son inventivité (il ne fait jamais deux oeuvres semblables, alors qu'il était fréquent pour les ymagiers de décliner une "trouvaille" sous différentes formes ) en font un artiste remarquable.

Les visages des sculptures ont, pour les hommes, des nez volumineux aux trous étonnamment petits; des yeux sculptés grossièrement (le peintre devait oeuvrer ensuite) globuleux et recouvert d'une paupière lourde, cheveux et barbes pourvus de somptueuses boucles. Le menton est rond et proéminent, la bouche expressive. Chez les femmes, les visages, un peu lourds, ont des joues lisses, charnues, avec un front vigoureux et arrondi.

Ci-dessous: Vierge à l'Enfant. 1505. Bois de tilleul polychrome. Détail de la pièce qui mesure 75 cm. Bien que sa peinture polychrome en soit très abîmée et écaillée, la beauté de l'ensemble n'en est pas touché.

Vue d'un autre angle.

Comme l'a fait remarqué Martine Desarzens, l'enfant qui tends les bras est une posture inclinée et projetée vers l'extérieure inhabituelle, ne fut-ce que par ce qu'en détachant les bras distinctement, elle fragilise la pièce. Il y avait probablement une autre statue - de Joseph ?- vers laquelle Jésus tendait les bras.

Saint Wendelin. 1504 Sculpture en bois de tilleul polychrome. Haut. 135 cm. ( détail)

D'autres sculptures du Maître au Gros Nez au musée d'Art et d'Histoire de Fribourg.

Pour plus d'informations sur l'art à Fribourg au XVI siècle voir cet article :

http://www.fr.ch/mahf/fr/pub/musee_art_et_histoire/collection/i74686_1.htm

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    Magnifique et si intéressant article merci....les illustrations sont si belles.....pour l'enfant qui tend les bras, j'avais oublié ....je vais essayer de me renseigner, l'hypothèse de la statue Joseph qui serait absent est tout à fait plausible. C'est la première fois que je vois l'enfant Jésus dans cette position....ses mains sont belles ! Alors peut-être qu'un membre de NH saura nous renseigner.....

  • Martine Desarzens

    Pour avoir plus d’informations sur l a signification du geste d’offrande ou de lien de l’enfant Jésus de cette magnifique sculpture du Maître au Gros Nez, j'ai rendu visite à une historienne de l'art, spécialisée dans la peinture de la Renaissance Italienne. Elle a longuement regardé la photo et vous demande (Marianne), si cette sculpture est sur pied, comme le bas relief St. Madeleine et St. Pierre ? Que si c’est le cas pourriez-vous la mettre sur NH. Elle remarque que le mouvement des bras est magnifique, que les mains sont si belles... Elle me dit qu’il existe des généralités spécifiques concernant les oeuvres de la vierge et l’enfant ; Que dans la triade, Marie, Joseph et Jésus, Joseph est toujours placé derrière la vierge et l’enfant. Que Jésus ne tend jamais les mains vers Joseph. Que l’enfant peut tendre les mains pour prendre les offrandes des rois mages adorateurs selon Léonard de Vinci ou des pèlerins de Caravaggio, ect….. Que l'enfant Jésus et St Jean ont des visages d'adultes et non de bébés, que c'est la représentation du symbole de ce que dit la liturgie. Que la plupart des œuvres représentent l’enfant jésus avec St. Jean ; ces deux enfants ont le même âges, il y a souvent la mère de St. Jean ou un ange le regard des mères se portent essentiellement sur les enfants, entre les deux enfants il y a souvent un agneau couché, l’agneau représentant le symbole de l’innocence, de la pureté, de l’enfant Jésus qui sera offert et crucifié pour la rédemption des pêchers du monde (ce que dit la liturgie), que les deux enfants jouent souvent avec la croix , symbole de la crucifixion de Jésus. J'ai eu la chance de découvrir de très belles illustrations de ce modèle de la Vierge et l'enfant de la renaissance italienne......

  • Marianne Carron

    Merci pour toutes ces recherches Martine. Pour le moment je n'ai pas de photos de la statue en pied, mais elle est présente sur le lien que je viens d'ajouter en bas de page. Aller sur E-Collection > Artistes> Atelier Maître au Gros Nez. Par contre j'avais une autre vue qui montre qu'il s'agit probablement d'un geste d'étreinte. L'agneau ou la Croix ? St Marie-Madeleine et St Pierre- dont seuls les mains émergent réellement - et la Vierge à l'Enfant- totalement en relief -sont de nature très différentes, et j'avais trouvé remarquable la force de la présence de toutes ces pièces.

  • Marianne Carron

    Chère Martine, vos réflexions m'ont travaillé, aussi j'ai entrepris des recherches sur l'iconographie chrétienne. Je viens de découvrir que cette Vierge est peut-être une "Sainte Anne Trinitaire", Jésus s'élançant des bras de Marie vers sa grand-mère. Il se pourrait que l'artiste soit hollandais, un inconnu "le maître d'Esloo" dont j'ai trouvé le groupe de Sainte Anne très resemblant à celui-ci. http://www.rtbf.be/culture/arts/detail_enquete-internationale-sur-le-maitre-d-elsloo?id=7762741

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,925
4,884
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.