Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

La brève histoire de la commune des Eplatures

L’histoire de la courte existence de la commune de Eplatures commence au lendemain de la révolution neuchâteloise de 1848. Les républicains redécoupent le territoire du canton en communes municipales. Le Grand Conseil par décret du 21 novembre 1851 détache une portion de la commune du Locle (les quartiers du Crêt-du-Locle et des Forges) situé à l’ouest de la commune de La Chaux-de-Fonds pour créer une nouvelle commune rattaché à la circonscription de La Chaux-de-Fonds la commune ainsi crée est appelée Municipalité des Eplatures.

youtu.be/XlGiqSmPCaE

notreHistoire
435 contributions
Une_Ramuz

thenypost.files.wordpress.com/...

<iframe width="560" height="315" src="youtube.com/embed/XlGiqSmPCaE" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>

Crée sans consultation les habitants protestent surtout ceux du Crêt-du-Locle Il faut préciser aussi que majoritairement ceux-ci sont resté fidèle au Roi de Prusse. Mais rien n’y fit et les nouvelles institutions furent élues et crées de toutes pièces. Le 19 janvier 1852 sous la direction du préfet de la Chaux-de-Fonds un conseil municipale fut élue par les habitants des Eplatures : Philippe Jeanneret est le président du conseil municipale avec six conseillés.

Dans le même temps la paroisse promise encore sous l’ancien régime fut enfin établit et son temple inauguré la même année.

Durant toutes sont existence les finances publics furent un soucis récurrent la commune était pauvre mais elle pu grâce à la générosité et au sens civique de sa population améliorer les conditions de l’enseignement primaire en construisant deux collèges un à Bonne-Fontaine aujourd’hui disparu et l’autre au Crêt-du-Locle encore en fonction.

Durant la contre révolution royaliste de septembre 1856 la commune pris le partie des royalistes.

Lors de ces événements la colonne royaliste venue du Locle fut mise en déroute devant la Chaux-de-Fonds. Pendant sa retraite sur Le Locle au lieu dit « Le Gros Plâne » une femme nommée Bessert invectiva la colonne un homme du nom de Gustave Jeanneret tira un coup de feu qui tua la femme arrêté et ramené au Locle il pu s’échapper en France en profitant de la confusion. Les autorités des Eplatures furent immédiatement suspendues et de nouvelles élections eurent lieu en septembre 1857. C’est durant ce laps de temps que fut inaugurée la ligne de chemin de fer Le Locle La Chaux-de-Fonds, une gare au Crêt du Locle fut installe peu après.

En 1872 après le refus de la grande commune voisine de La Chaux-de-Fonds les autorités municipales des Eplatures acceptèrent la création d’un cimetière pour la communauté juive celui-ci existe encore et est toujours en fonction.

Le 9 décembre 1872 par un temps exécrable eut lieu la première inhumation, le pasteur fit ouvrir le temple afin d’abriter les participants, la cérémonie eut lieu dans le temple.

En 1883 un incendie ravagea la ferme qui servait de cure et de secrétariat communal. Heureusement la cave contenant les archives communales protégées par une porte en fer préserva les archives du feu et de l’eau.

En 1888 une nouvelle loi sur les communes entra en vigueur elle demandait entre autre aux communes de se doter d’armoirie, c’est le pasteur Pierre de Montmollin qui les dessina en s’inspirant des quartiers de la commune : Eplatures Jaune et Eplatures Grise. Sur fond vert comme les prés, traversé d’une bande grise comme la route qui partage la commune.

Le recensement Fédérale de 1880 on apprend que la commune a une surface de 12km2.

Compte 1323 habitants 59 étrangers 518 enfants et adolescents mineurs, 647 suisses, 88 veufs et veuves, 1 divorcé, 1279 protestants.

451 vaches 3 ânes, 76 chevaux, 59 ruches, 19 chèvres 50 moutons.

En plus la commune compte 108 agriculteurs 9 café-restaurants faisant office également d’épicerie et boulangerie, un fromager et un boucher qui exploite également un abattoir. La commune compte aussi des horlogers des émailleurs des forgerons et divers ateliers liés à l’horlogerie.

Et deux bureaux de poste au Crêt-du-Locle et aux Forges.

En 1899 une pétition est adressée au Grand-Conseil demandant la fusion de la commune avec celle de La Chaux-de-Fonds. Signé par 275 habitants est étudié attentivement et après délibération en commission et devant le Grand-Conseil une votation eut lieu les 13 et 14 janvier 1900 les Eplaturiers acceptèrent par 209 voix contre 33 la fusion.

Durant les débats en commission et devant le Conseil Général de la commune il ressort que c’est la crainte de ne pouvoir assumer la progression inexorable de la ville voisine et d’assumer les infrastructures qui y sont liée. La commune des Eplatures, rurale n’était pas reliée aux réseaux d’eau de gaz. L’électricité était balbutiante. Cependant les opposants à la fusion mirent en avant qui les promoteurs de la fusion étaient majoritairement les propriétaires des terres situées en bordure de la commune et de la ville vouée à la construction en cas de fusion et en tireraient un grand profit.

Le 2 février 1900 les actes de fusion furent signé par les présidents des Conseil Communaux M Paul Mossimann pour La Chaux-de-Fonds et M. Ulysse Robert pour les Eplatures ainsi que M A. Pettavel pour le Conseil d’Etat en présence de divers personnalités de l’administration ceci mit un terme à la courte existence de la Communes des Eplatures.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Claire Bärtschi-Flohr

    Bonjour, merci pour cet intéressant article. Pour le faire mieux connaître, vous pouvez le mettre dans la galerie "La Chaux-de-Fonds, la ville, les gens". Et aussi dans la galerie "temples ou églises de suisse romande". Je ne me souviens plus du titre exact. Cordialement. Claire Bärtschi-Flohr

Henri Oppliger
0 contribution
25 juin 2019
30 vues
1 like
1 commentaire
0 galerie
Déjà 2,827 documents associés à Avant 1900
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,814
4,730
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.