Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Portait de Victor Desarzens par Jean Jean Mayera, photographe et cinéaste

Portait de Victor Desarzens par Jean Jean Mayera, photographe et cinéaste

23 mai 1984
Jean Mayerat, photographe et cinéaste
Martine Desarzens

Mon père a beaucoup hésité d'accepter le tournage du Plan-Fixes, notre mère Louky était décédée il y avait quelques mois et il était si affecté par ce deuil qu'il craignait de ne pas faire face à la caméra.

Voir : http://www.notrehistoire.ch/group/victor-desarzens/photo/40016/

Puis son inquiétude le quitta car entouré d'artistes, éditeurs, photographes et cinéastes amis, il accepta de se lancer dans ce film; interviewé par Bertil Galland.

Il reste, que ce Plan Fixes est porté par l'émotion de mon père, par moment il essaye de maitriser ses larmes,.....pour nous ses enfants; un film réalisé peut-être un peu tardivement.

Plans-Fixes: Victor Desarzens, chef d'orchestre
CH 1984 50'

Interlocuteur: Bertil Galland
Camera: Olivier Frei
Sound: Nag Ansorge

Plan-fixes Victor Desarzens voir ;http://www.plansfixes.ch/films/1024
et aussi :http://www.artfilm.ch/plansfixesdesarzensmercanton?lang=f

Jean Mayerat, photographe et ami, se livre au micro de Charles Sigel et nous parle de lui, de ce qui l'émeut, l'angoisse ou le réjouit et des musiques qui le touchent.
dans l'émission "Comme il vous plaira" écouter :

http://www.rts.ch/espace-2/programmes/comme-il-vous-plaira/3811464-comme-il-vous-plaira-du-11-03-2012..."Photographe, il dit l'être devenu à soixante ans… Auparavant ? Il filmait, il militait (au P.O.P. vaudois), il créait Plans-Fixes.

...."But des Plans-Fixes : demander aux "plansfixés" ce qui les a fait vivre. Qu'est-ce qui a fait vivre Jean Mayerat ? Sur le même sujet"....

"C'est mes fils qu'il faudrait interroger, Jean-Philippe qui construit des bateaux ou Etienne qui fait du flamenco… Moi, je n'ai rien à dire…"

Après ce préambule, naturellement il est intarissable. Son enfance de fils d'ouvrier, à Yverdon, l'obligation de s'engager pour un homme de sa génération (né en 1929), l'évidence que ce serait au P.O.P.

Postier d'abord ("Jusqu'en 1954, où j'ai mis fin à ma carrière d'homme de lettres…"), puis apprenti dessinateur-architecte, ensuite toute sa carrière dans une société de maisons préfabriquées.

Parallèlement, la passion pour l'image. La première caméra achetée en empruntant 3000 francs (grâce à son père employé chez Paillard, il avait eu un prix d'ami sur une 16mm).

Des films documentaires ou scientifiques. Une autre manière de s'impliquer dans la vraie vie ? "Je crois que la fiction, ce n'était pas pour moi..."

Sur la première photo, Victor a l'expression du musicien qui réfléchi et qui s'exprime en parlant peut-être de Frank Martin, compositeur et grand ami.

Frank Martin :http://www.notrehistoire.ch/photo/view/33836/

Sur la photo du bas; mon père a une expression qui exprime qu'il vient de dire une phrase " cinglante" sur une personne et qu'il en rit savourant son bon mot......

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
94,095
4,902
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.