Examen pour le moins approfondi des installations d'eau potable du Morand

Examen pour le moins approfondi des installations d'eau potable du Morand

1935
Pierre Auguste Chappuis
Philippe Chappuis

A voir la nature des environs où se trouve ce socle rectangulaire, à l'ouverture excentrique, le regard, dont on a relevé le couvercle en fonte, il est très probable que les municipaux se sont arrêtés aux sources du Morand, au pied du Jura, faisant partie du dicastère du municipal des domaines, Pierre Auguste Chappuis. Le socle pourrait être celui du puits filtrant, comme celui du siphon installé en 1925 pour résoudre le problème de la présence de limon dans l'eau distribuée à Morges. L'ouverture excentrique donne sur un espace accessible par des échelons permettant de descendre pour un contrôle technique du siphon.

Encore une photographie impertinente de Pierre Auguste Chappuis , souvent de connivence avec son collègue municipal Julien Bovard.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Claire Bärtschi-Flohr

    Ces deux postérieurs comme disait ma grand-mère sont bien amusants à voir !

    • Philippe Chappuis

      ...et dans quelle circonstances vous souvenez-vous de cette réplique, le bain des petits- enfants ???

    • Claire Bärtschi-Flohr

      A l'époque de ma grand-mère, on utilisait des termes "prudents" pour désigner certaines parties du corps humain... Elle ne disait pas "le derrière" mais "le postérieur". Tu es assise sur ton postérieur, par exemple... Je vous souhaite un bel été avec du soleil si possible !

    • Philippe Chappuis

      Merci ! C'est un changement d'habillage, comme on le trouve aussi dans l'argot, mais évidemment, là, ce ne sont pas des termes prudents mais plutôt violents et fortement imagés, mais c'est nettement plus drôle que le prêt à porter victorien... A vous aussi, bel été !