Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

L'instituteur Grimpion

Bibliothèque Numérique Romande

Besançon Jules - Mémoires de l'instituteur Grimpion, 1877.

"Je suis content de moi", résume à merveille ce personnage haut en couleurs qu'est l'instituteur Grimpion. Il n'a qu'une obsession : arriver, "grimper" (l'expression remonte à Rodolphe Töpffer dans "Les Grimpions"). Il est sûr de lui, ambitieux, orgueilleux, prêt à tout, même aux plus sales coups, pour arriver à ses fins.

Il épouse une femme qu'il trouve bête et moche mais qui est la fille du syndic du village où il est "régent". Il quitte le village pour Lausanne et trouve un emploi médiocre, dont le seul avantage sera de lui permettre de faire de la politique afin d'être élu, si possible, au Grand Conseil. Après cette ascension calculée et impitoyable, la chute sera rude.

Les nombreux coups de griffe aux institutions vaudoises, à l'instruction publique en particulier, sont encore aujourd'hui d'une actualité saisissante.

Jules Besançon, né à Moudon en 1831, a été maître d'école, puis a enseigné le latin à l'Université de Lausanne. Dans ce roman satirique, plein d'expressions vaudoises savoureuses, il critique la politique vaudoise du milieu du 19e, avec ses radicaux, ses conservateurs, ses révisionnistes, l'Église, la loge maçonnique et les interminables débats en assemblées multiples.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
29 novembre 2016
858 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
0 galerie
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
101,757
5,961
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.