Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

La ville confinée

NotreHistoire a créé une galerie #ruesvideschallenge afin de réunir de magnifiques documents sur nos villes romandes "vidées" de leur habitants. A l'occasion d'une visite à l'église catholique de la Sainte-Trinité près du quartier des Pâquis, je me disais que je serai probablement "tout seul" avec mon masque.

Et non, beaucoup de gens dans les rues, de tout âge! N'étant pas un grand reporter, j'ai manqué mon reportage pour illustrer cette période de confinement suite à notre très cher virus venu de Chine (par qui et pourquoi, alors que là-bas les Chinois devaient être confinés aussi) .

En effet devant moi, sur un banc public, trois personnes assez âgées (plus de 65 ans voir plus de 80 ans) qui discutaient (entre autre) de la pluie annoncée pour la soirée. Non loin de là, 10 mètres tout au plus, une ambulance attendait son malade.

Paralysé par la vue de ces ambulancières/ambulanciers en combinaison anti-virus, je n'ai pas eu le réflexe de les prendre en photo, en train de charger le malade dans l'ambulance.

N'ayant pas eu cette présence d'esprit (ne pas trop rester longtemps en ville, n'étant visiblement pas seul) de prendre des photos "témoignage" de cette drôle de période de confinement, je suis rentré chez moi.

Cher Monsieur Berset, cher Monsieur Poggia, la population vous écoute, des personnes âgées sur un banc public (moins de deux mètres), deux groupes qui font la queue pour rentrer dans la Migros et la Coop, magasins distants de 20 mètres et au milieu de tout ça, une ambulance qui amène un patient sous escorte par des personnes protégées des infections (graves), il y a quelque chose d'incroyable pour une personne comme moi qui habite à la campagne, à qui on demande rester à la maison, alors que je peux me promener "presque tout seul" (s'il n'y avait pas les Joggeurs et les Compétiteurs cyclistes de la ville) dans notre belle campagne genevoise.

Vivement que tout ça se termine et que nos deux ministres puissent enfin rester chez eux.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Albin Salamin
2,136 contributions
28 avril 2020
31 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
3 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,362
6,240
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.