00:00:00
00:16:06

R. Strauss, Don Juan. Poème symphonique d'après Lenau, ORS, J. Krips

22 octobre 1958
Les archives de la RTS

Le texte de ce descriptif a été rédigé par René Gagnaux, que nous tenons à remercier. Il a également fourni la photo en illustration de ce document sonore.

Richard STRAUSS, Don Juan, op. 20, poème symphonique, Orchestre de la Suisse Romande, Joseph KRIPS, 22 octobre 1958, Victoria-Hall, Genève La photo illustrant ce fichier - Richard Strauss et Josef Krips, une photo de Rudolf Lan, Karlsruhe - date de 1932: à cette époque Josef Krips était "Generalmusikdirektor" à Karlsruhe. Richard Strauss compose son poème symphonique Don Juan, opus 20, entre 1888 et 1889: à cette époque il est depuis peu à la tête de l'orchestre de Meiningen, il commence son ascension comme chef d'orchestre et est déjà reconnu comme compositeur. Richard Strauss aborde ici pour la deuxième fois cette forme orchestrale (son premier poème symphonique est "Aus Italien", op.16, 1886): il **en composera en tout une dizaine. La première audition eut lieu au théâtre de la Cour grand-ducale de Weimar, le 11 novembre 1889 sous la direction du compositeur. L'oeuvre a immédiatement un grand succès.

Cette oeuvre d'une seule pièce reprend des vers du Don Juan de Nikolaus Lenau, dont Richard Strauss met des extraits en exergue de la partition. "[...] il lance son héros dans la quête de l'éternel féminin. Les fragments de texte que Strauss a placé en tête de la partition, tracent le portrait du désir de Don Juan, son besoin de conquêtes renouvelées, sa peur du bonheur immobile, sa montée du dégoût devant la répétition des mensonges, sa nostalgie d'anéantissement.[...] citation extraite d'un texte de Gil Pressnitzer (1).

Richard Strauss divise son poème en 10 sections exactement délimitées: voir par exemple cette page en allemand de Wikipedia (2) pour une description détaillée.
En simplifiant on peut diviser l'oeuvre en trois parties: "[...] la première partie, joyeuse, décrit le caractère du héros. La partie médiane comprend un dialogue entre un hautbois et une clarinette décrivant une scène amoureuse. Elle se termine par un long crescendo interrompu par un silence, symbolisant la mort de Don Juan [...] cité de cette page en français de Wikipedia (3).

"[...] Alors qu'il reste fidèle aux modèles traditionnels de la symphonie, l'innovation de Strauss réside, et cela dès son premier poème symphonique, dans le traitement de l'orchestre, cependant traditionnel dans son effectif. Maître incontestable de l'orchestration, il donne avec Don Juan les prémices de l'orchestre straussien : une masse orchestrale éclatée et soutenue par les groupes instrumentaux individualisés. Ainsi, aucun pupitre dans l'orchestre n'est destiné à un rôle particulier ; les instrumentistes sont à la fois partie intégrante d'un son d'ensemble, mais également avec une vraie valeur de soliste: Strauss connaît très bien les capacités techniques de chaque pupitre et en joue à la perfection. Sollicités aux maximum, les registres sont parfois valorisés de façon inhabituelle ou inattendue.[...]" citation extraite d'un texte de Renaud Machart (4).

La partition peut être téléchargée sur cette page de l'IMSLP (5).

Dans l'enregistrement que vous écoutez Josef KRIPS dirige l'Orchestre de la Suisse Romande, un concert donné le 22 octobre 1958 - 2e concert d'abonnement de la saison 1958-1959, enregistré et diffusé à l'époque en direct sur Sottens par la Radio Suisse Romande dans le cadre des concerts du mercredi soir, et dont la totalité a été sauvegardée dans les archives de la Radio Télévision Suisse.
Ce poème Don Juan ouvrait la première partie du concert, qui se poursuivait avec la Symphonie concertante KV 297b de Wolfgang Amadeus Mozart - les solistes étant Roger Reversy, Léon Hoogstoël, Edmond Leloir et Henri Helaerts, les 4 inoubliables souffleurs de l'OSR. Le concert se terminait après l'entracte avec la 4e symphonie de Johannes Brahms.

Le lendemain Franz Walter commentait ce concert dans le Journal de Genève, page 9 (6), et écrivait sur cette interprétation du Don Juan:
"[...] M. Krips avait su trouver exactement le ton et la température convenant à cette oeuvre dont le lyrisme plus que débordant gagne à ne point être souligné et où ses fulgurantes progressions trouvèrent en ce chef un magnifique animateur. [...]".
Ceci avait été également souligné dans le commentaire du concert donné le lundi précédent à Lausanne:
"[...] Nous entendîmes tout d'abord une version très classique, remarquablement mise au point, du Don Juan de Richard Strauss. À aucun moment Josef Krips ne chercha à appesantir le caractère théâtral et déclamatoire de ce poème symphonique, se contentant d'en canaliser l'exubérance sentimentale. Peut-être Don Juan aurait-il gagné à ce que les lignes mélodiques expressives soient soutenues avec davantage d'intensité? C'est une question de goût personnel. [...]" un extrait du compte-rendu de "J.B." paru dans la Gazette de Lausanne du 22 octobre 1958 en page 4 (6) - extraits rendus accessibles grâce à l'excellente banque de données "LE TEMPS - Archives Historiques
Une initiative soutenue par Bibliothèque nationale suisse | Bibliothèque de Genève | Bibliothèque de Lausanne | Fondation de Famille Sandoz | Mirabaud & Cie | PubliGroupe
".

Sources:
(1) http://www.espritsnomades.com/siteclassique/straussdonjuan.html
(2) http://de.wikipedia.org/wiki/Don_Juan_(Strauss)#Aufbau_und_Gestaltung_der_Hauptthemen
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Don_Juan_(Richard_Strauss)
(4) http://www.francemusique.fr/classique/richard-strauss-don-juan-op-20-poeme-symphonique-3975
(5) http://imslp.org/wiki/Don_Juan,_Op.20_(Strauss,_Richard)
(6) http://www.letempsarchives.ch/Default/Skins/LeTempsFr/Client.asp?Skin=LeTempsFr&enter=true&AppName=2&AW=1402562939224, chercher avec le critère Krips, parmi tous les extraits, dans toutes les publications, période 20.10.1958-24.10.1958 (les articles en question ne peuvent pas être référenciés correctement par des liens directs)**

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Les archives de la RTS
14,528 contributions
11 juin 2014
1,213 vues
1 like
1 favori
0 commentaire
1 galerie
00:16:06
Déjà 6,532 documents associés à 1950 - 1959

Galeries: