Concours photo "La rue, témoin de nos passions": publiez-vous images jusqu'au 25 mars ! Toutes les infos
CEVA, le tunnel de Pinchat

CEVA, le tunnel de Pinchat

27 septembre 2015
A. Salamin
Albin Salamin

Commentaire:

"Les oppositions de riverains au sujet du bruit et des vibrations qui seraient engendrés pas la circulation des trains se lèvent peu à peu, dans la région du tunnel de Pinchat. Le dernier tronçon mis à l'enquête n'a suscité aucune critique annonce le quotidien. De plus, les ultimes oppositions ont été levées et leurs auteurs n'entendent pas aller plus loin en déposant un recours. Les autorisations qui manquent devraient ainsi être obtenues dans les délais" (Tribune de Genève du 10 juillet 2018).

Sur la photo, l'entrée du tunnel après la sortie de la gare de Bachet. Nous pouvons voir une des importantes machines du chantier.

En ce 8 octobre 2015, le plus long tunnel du CEVA, celui de Pinchat a été percé. Il a fallu 780 jours de travaux pour creuser ces 2100 mètres de galerie. Le percement a été effectué depuis les deux extrémités soit depuis la future gare de Bachet et depuis Carouge au Val d'Arve.

On peut lire dans la presse: "Une fois les gravats déblayés et la poussière retombée, deux ouvriers sont passés à travers le trou en portant des statues à l'effigie de Sainte Barbe, la patronne et protectrice des tunneliers et des mineurs. Leurs collègues les ont suivis dans un tonnerre d'applaudissements".

Ci-dessous, la sortie de la gare de Bachet et son puits de lumière ainsi que le début du tunnel de Pinchat

Le début du tunnel côté Val d'Arve (ci-dessus) et le système de ventilation provisoire du tunnel (ci-dessous)

Et toujours cette statue de Sainte Barbe, protectrice des mineurs et tunneliers Une partie de l'entrée du tunnel de Pinchat côté Val d'Arve est en tranchée couverte, à proximité de l'actuel Service des Autos du Canton de Genève.

Photo du 5 avril 2013

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Armand Sin

    Superbe image. Notamment celle de le en-tête de page. A remarquer que les origines du projet remonteraient à 1850. Longue période des hésitations, tergiversations....... ?????Une fois en fonctionnement, sa répercussion sur la vie de Genève et l'arc lémanique sera indéniable. Et peut-être des nouvelles perspectives s'ouvriront.

Albin Salamin
2,408 contributions
9 octobre 2015
1,307 vues
0 like
0 favori
1 commentaire
4 galeries